Chronique | Demain il sera trop tard – Jean-Christophe Tixier*

cover118622-mediumTitre: Demain il sera trop tard

Auteur: Jean-Christophe Tixier

Editeur: Rageot

Prix: 15,90€*

Parution: 13 septembre 2017

Nombre de pages: 440

Genre: Young Adult

Résumé: Virgil vit dans l’insouciance. Le Terme diagnostiqué à sa naissance fait de lui un 81 (il va vivre 81 ans). Mais un jour, une Brigade tente de l’arrêter. Il s’enfuit. Débute alors sa descente aux enfers.
Enna, elle, est Court Terme et vit dans le ghetto. Elle graffe sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule proche du pouvoir, elle jure de la venger…
Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données, qui lutte clandestinement contre le système.
Lui, Enna, Lou et d’autres sont décidés à se battre contre cette société totalitaire qui les a condamnés et à vivre intensément chaque jour, chaque minute, chaque seconde, qui restent  ! 


Mon avis: C’est la sortie livresque du jour ! Après moulte et moulte tentatives de le lire, j’ai enfin terminé le nouveau roman de Jean-Christophe Tixier et je tiens avant tout à remercier les éditions Rageot pour cette découverte.

Demain il sera trop tard est une dystopie où se rencontre trois personnages hors du commun. Le monde n’est plus celui que nous avons connu. Désormais régis par la loi des chiffres, les personnes sont condamnées à mourir soit très jeunes, soit très vieilles. Fini le temps de la liberté, si vous êtes un long terme, vous êtes une légende. Pour le reste, vous n’êtes rien. Virgil, lui, est un 82. Il fait parti de ceux qui ont de la chance. Poursuivi parce qu’il est hors du commun, il va trouver sur sa route Lou, une hackeuse de renom et Enna, une courte terme. C’est alors le début d’une aventure particulière.

En commençant le roman, on découvre le personnage de Virgil. Cet adolescent est en fuite. Sans cesse poursuivi parce qu’il n’est pas comme les autres. Parce que Virgil est un long terme. Une légende quoi. Mais Virgil ne comprend pas pourquoi ILS le poursuivent. Alors il fuit. Il part loin. Et il découvre toutes ses personnes se cachant d’EUX, de cette société qui leur cours après. En découvrant ceux qui se battent contre cette société, il se découvre lui même et peut enfin être comme il l’a toujours désiré. Mais ça a un prix et tout ça peut lui coûter cher. Virgil est un personnage un peu à part. Pas forcément drôle, mais très intéressant. Son histoire est, par moments, difficile. En bref, c’est un bon personnage, qui fait aussi tout le charme de l’histoire.

Et puis il y a Lou. Une hackeuse de génie, professionnelle et une petite rebelle malgré elle. Lou est un personnage à la fois drôle et intéressante. Elle est unique et adorable. Même si mon histoire me laisse plutôt un goût spécial, je l’ai beaucoup beaucoup appréciée. En rencontrant Virgil, elle découvre un côté d’elle même qu’elle ne connaissait pas. C’est aussi ce qui donne tout le charme au personnage. Je l’ai beaucoup aimé et c’est très certainement le personnage qui m’a le plus plu dans ce roman.

Enfin, Enna la rebelle. La vraie rebelle. Celle du ghetto. C’est une courte terme. Elle se sait condamnée. Mais elle ne perd pas espoir. Alors elle se bat comme elle peut. Elle veut montrer au monde entier que c’est une battante. Quand elle croise la route de Virgil, elle va se sentir enfin comprise. Et c’est alors le début d’une jolie amitié. Le personnage d’Enna m’a laissé sceptique tout le long de ma lecture. Je ne sais pas quoi penser d’elle. Elle est plutôt renfermée sur elle même, mais c’est aussi ce qu’elle a vécu. Rien ne m’a donné envie d’aimer énormément ce personnage contrairement aux deux autres.

Demain il sera trop tard est le genre de roman que j’aime par dessus tout. La dystopie, cet univers à la fois extraordinaire et terriblement effrayant. En commençant ce roman, je ne savais pas réellement dans quoi je me lançais. Et puis j’ai appris, j’ai lu et découverts. Des personnages pas forcement attachants, mais très intéressants. Jean-Christophe Tixier a un talent inné pour nous transporter dans un monde, dans une époque qui peut être à la fois intéressante et terriblement dangereuse.  Demain il sera trop tard est loin d’être un coup de coeur. J’ai même été déçu par certains aspects de l’histoire. J’ai trouvé des passages longs et pas forcement utiles, mais dans l’ensemble, ça reste un bon roman, une dystopie comme il faut. Je vous le conseil tout de même et il est à découvrir aujourd’hui en librairie ! 🙂

Note

3 étoiles

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

3 commentaires sur « Chronique | Demain il sera trop tard – Jean-Christophe Tixier* »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s