Chronique | These Witches Don’t Burn – Isabel Sterling

Autrice: Isabel Sterling/Editeur: Razorbill /Sortie: 28.05.2019 /Prix: 17.29€/336 pages/Jeunesse-Fantastique

Résumé(traduction): Hannah est une sorcière, mais pas le genre auquel vous pensez. Elle est la vraie affaire, une Elémental avec le pouvoir de contrôler le feu, la terre, l’eau et l’air. Mais même si elle vit à Salem, dans le Massachusetts, sa magie est un secret qu’elle doit garder pour elle. Si elle se fait prendre à l’utiliser devant un Reg (lire: non-sorcière), elle pourrait le perdre. Pour de bon. Ainsi, Hannah passe le plus clair de son temps à éviter son ex-petite amie (et sa compagne des « Sorcières Élémentaires »)Veronica, en sortant avec sa meilleure amie et en travaillant au Fly by Night Cauldron à vendre des bougies et des cristaux aux touristes, aux goths et aux wiccans locaux.

Veronica est cependant le dernier des soucis d’Hannah quand un rituel sanglant terrifiant interrompt le feu de joie de la fin de l’année scolaire. Des preuves de magie noire commencent à apparaître sur Salem, et Hannah est persuadée que c’est le travail d’une sorcière sanglante. Le problème est que son coven n’est pas convaincu, obligeant Hannah à faire équipe avec la dernière personne qu’elle veut voir: Veronica. 

Tandis que les deux tentent d’enfumer la Sorcière de Sang lors d’une fête à la maison, Hannah rencontre Morgan, une jolie ballerine, nouvelle en ville. Mais tenter de sortir avec une fille, pendant une crise surnaturelle est plus facile à dire qu’à faire et Hannah devra tester les limites de son pouvoir si elle veut sauver son coven et sortir avec la jeune fille, en particulier lorsque les attaques sur les sorcières de Salem deviennent de plus en plus meurtrières.


Mon avis: Depuis le début d’Hallowctober, j’enchaîne les lectures totalement spooky. Une ambiance entre frissons et excitation. Cette fois-ci, j’ai lu These Witches Don’t Burn d’Isabel Sterling et ça a été un bon moment de lecture

C’est l’histoire d’Hannah. Une adolescente comme les autres avec des histoires comme les autres. Ouvertement lesbienne, Hannah n’a de cesse de croiser son ex Veronica Elles ont vécues tellement de choses ensembles, qu’elles ne pourront jamais rester indifférentes à l’une et l’autre. Mais la particularité d’Hannah et de Veronica est qu’elles sont des sorcières. En vivant à Salem, il fallait bien s’y attendre. Sauf que malgré comme dans les légendes, les sorcières se cachent toujours parmi les humains lambda. Et si Hannah à le malheur de révéler sa véritable identité, sa vie et celle de ses proches seront en jeu.

Mais ce qui devait arriver depuis longtemps, arriva: une sorcière sanguinaire sévit sur la ville et fait un massacre. Il est grand temps pour Hannah de montrer ce qu’elle vaut vraiment, mais à condition de faire attention de ne pas se faire prendre la main dans le sac. Elle va alors devoir faire équipe avec Veronica. Pour son plus grand plaisir (ou pas). C’est clairement tendu entre les deux. Encore plus lorsque Hannah fait la connaissance de Morgan. Elle est charmante, attirante et adorable. C’est le coup de foudre total ! Mais Hannah va devoir faire encore plus attention pour gérer la sorcière démoniaque qui fait un massacre et sur son amour grandissant.

“I’m standing here, telling you how much you hurt me, and you can’t hear it.”

Hannah fait parti de ces personnages qui me font beaucoup rire et en même temps, auxquels j’aime m’attacher rapidement. Parce qu’Hannah (outre le fait qu’elle soit terriblement attachante), nous montre que l’on peut aimer n’importe qui malgré nos différences, malgré qui nous sommes vraiment. La représentation LGBT dans les romans fantastiques est encore trop peu présente, mais ça commence à venir petit à petit. Hannah est une vraie queen dans ce domaine. Une sorcière ouvertement lesbienne c’est nouveau et rassurant (SABRINA ON TE PARLE !!! ALLO !!!!) L’autre personnage que j’ai apprécié c’est celui de Veronica. Etonnament, elle n’est pas si mauvaise. Elle est juste complètement indécise dans certains de ces choix, mais c’est aussi ce qui fait d’elle une vraie adolescente.

These Witches Don’t Burn est le YA parfait pour une ambiance soft spooky. Outre la romance (qui concerne une bonne partie du livre quand même), j’ai adoré ce roman « chasse aux sorcières ». Il y a un petit côté thriller, un petit côté triste, un petit côté effrayant. Bref, j’ai passé un bon moment de lecture. Et même si ce n’est pas un coup de cœur, même si j’ai trouvé certains passages plus ou moins longs, Isabel Sterling nous fait passer par tout un tas d’émotions. Hannah est une vraie warrior qui mérite une suite !

 

4

4 commentaires sur « Chronique | These Witches Don’t Burn – Isabel Sterling »

Répondre à Audrey Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s