Les roches rouges – Olivier Adam*

Résumé: J’ai tout juste dix-huit ans. Je vis chez mes parents. Je vais plus au lycée et j’ai pas de boulot. Je picole trop et je me bourre de médocs. Comment peut-elle croire que je suis capable de la protéger, de lui offrir quoi que ce soit de plus ou de mieux que son mec ?
Depuis qu’on roule elle m’a pas posé la moindre question. Elle m’a même pas demandé où on allait exactement. Je lui ai juste dit que je connaissais un endroit où on serait pénards. Et ça a semblé lui suffire…


Mon avis: Après La Tête sous l’eau, j’avais hâte que Collection R travaillent de nouveau avec Olivier Adam. Ils ont entendu mes prières je crois parce que le nouveau bébé de l’auteur sort demain en librairie et c’est une petite pépite ! Merci à Collection R et à Olivier Adam pour ce voyage fort en émotions.

Les roches rouges. Elles longent la mer méditerranée. Rien que d’en parler, j’ai l’odeur du Sud dans les narines. Mais l’histoire commence plus haut. En banlieue. Là-bas, les vies d’Antoine et de Leila n’ont rien d’envieuses, rien de paradisiaques. Elle, c’est une jeune maman qui doit quotidiennement faire face à la violence des mots et des gestes de son mari. Lui, c’est un grand adolescent complètement paumé et dont les souvenirs le détruisent à petit feu. Ensemble, ils se sont bien trouvés. Deux âmes en perdition complètement brisées par la vie. Une vie qui n’a rien de douce, rien d’enivrante. Ne croyez pas qu’on tombe dans une histoire adorable ou trop « mignonne ». Loin de là. C’est violent, c’est réaliste, mais c’est entraînant aussi.

« En tout cas on est bien ensemble. En dépit des circonstances. Qui sont elles-mêmes tellement contradictoires. Si lourdes et légères à la fois. Je suis en fuite. En cavale. »

Il y a ce jour, ce moment, cet instant de folie furieuse. Leila n’a plus rien d’autre que son fils Gabi. Elle n’a plus rien qui la retient, si ce n’est ce mari violent. Antoine, lui, n’a plus rien. Du tout. Il est brisé en mille morceaux suite à un événement pour le moins…traumatisant. Même ses parents ne peuvent plus rien pour lui. Alors Leila est comme sa bouée de secours. Comme un signe du destin, les deux (les trois parce qu’il ne faut jamais oublier ce petit amour qu’est Gabi), décident de fuir. Fuir pour survivre. Fuir aussi ce quotidien rempli de violence, de souvenirs et de déceptions. Comme une course contre la montre, Antoine et Leila vont d’abord devoir survivre à cette cavale. Et pour ça, rien de mieux qu’un départ pour tout recommencer à zéro. Mais les remise à zéro font parfois beaucoup plus mal qu’on ne le pense.

Les roches rouges est un roman qui m’a transporté de par sa réalité et ses vérités. Olivier Adam nous dépeint deux jeunes personnes qui sont au bord du gouffre. C’est parfois violent, parfois doux, parfois cru même. Mais c’est aussi tout ce que la vie leur fait subir. Avec beaucoup de vérité, l’auteur nous montre qu’il faut parfois s’écrouler pour mieux se relever. Antoine et Leila sont des personnages terriblement attachants et dont l’histoire m’a beaucoup parlé. Ils n’avaient plus rien. Mais la vie peut parfois vous redonner beaucoup de choses. A commencer par de l’espoir. Et des instants de joie intenses. Les roches rouges est un roman doux-amer sur la vie, sur l’amour et sur les souvenirs.

Retrouvez l’histoire de Leila et Antoine dès demain en librairie ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s