P.S I Still Hate You – Maëva Catalano

Résumé: 15 ans les séparent, un secret les lie.
Je déteste Luca Alvarez. Depuis qu’il s’est ramené à l’enterrement de ma grand-mère, ma vie est devenue un enfer. Je m’éloigne de mon jumeau, mon petit frère me déteste et mes parents ne savent plus quoi faire de moi.

Je hais l’ombre de son passé qui plane sur moi comme un vautour. Je le maudis pour avoir protégé ma famille avant de la trahir. Je le méprise pour être revenu à Pasadena vingt-cinq ans après avoir fui la ville.

Et surtout, je le déteste pour avoir cet effet sur moi. Ses grands yeux sombres me font bouillonner, sa relation avec mes parents me dépasse et sa façon de me parler me donne envie de réduire la Californie en cendres.

Le meilleur ami de mon père cache quelque chose et je dois le découvrir. Comment percer son secret sans brûler avec lui ?


Reprendre le blog en parlant du nouveau bébé de ma copine ultra talentueuse Maëva Catalano ça fait vraiment un bien fou. Il FALLAIT que je vous parle de cette petite pépite et d’ailleurs je tiens à remercier Maëva de tout mon coeur parce qu’elle continue de me faire confiance après toutes ces années, malgré mes absences, malgré le fait que je sois toujours en retard. Promis, pour le prochain je serai à l’heure 😉

Avant toute chose, P.S I Still Hate You parle d’une relation entre une jeune femme qui a 25 ans et un homme qui est le meilleur ami de son père, la quarantaine. Je dois bien vous avouer qu’au premier abord, ça m’a pas mal refroidi et puis au final…why not ? On a eu pas mal de romances avec l’inverse ces dernières années et le roman de Maëva n’a rien de problématique par rapport à d’autres romances qui parlent de ce sujet. Des relations amoureuses avec une grosse différence d’âge. Et je vais justement vous dire POURQUOI ce livre n’a rien de problématique et pourquoi la relation entre Luisa et Luca fait un bien fou.

Luisa est une jeune femme qui a le sang chaud. Dans tous les sens du terme. Une jeune latina qui n’a pas froid aux yeux et qui est un peu la « grande gueule » de sa famille. Elle est ultra féministe, elle adore son frère jumeau et pour couronner le tout, son monde entier à elle c’est sa famille. Alors forcément, lorsque sa « abuela » (grand-mère) décède, elle broie du noir. Elle a perdue son âme sœur, celle pour qui elle aurait pu donner sa vie. On dit toujours qu’une naissance annonce une mort. Eh bien il est temps pour Luca de renaître de ses cendres. Il a, lui aussi, perdu sa moitié en perdant « abuela ». Une mère adoptive, une femme qui lui a tout appris. Luca est un jeune quarantenaire, meilleur ami du père de Luisa et surtout, qui vient de sortir de prison il y a peu. Ce retour aux sources va être pour le moins…inattendu pour lui. Parce qu’il va, après toutes ces années passé entre 4 murs, faire la connaissance des enfants de son meilleur ami. S’il apprécie tout de suite Luz (le jumeau de Luisa. qui lui ne l’apprécie pas...), c’est différent pour Luisa. Luisa c’est la petite protégée de la famille, elle lui fait penser à « abuela ». Entre Luisa et Luca, c’est chaud. Mais pas comme vous pourriez l’imaginer. Non loin de là même. Luisa DETESTE Luca. Elle ne comprend pas ce retour si soudain. Elle ne comprend pas pourquoi cet homme, si problématique, est ici alors qu’il est une honte pour la famille.

« Rien ne me fera changer d’avis sur lui, pas même son expression meurtrie au moment de démarrer sa voiture. J’irai sûrement en enfer. Au moins, j’aurai chaud en hiver. »

Il faut dire que Luca et Luisa sont deux opposés et en même temps, ils se complètent tellement. Elle est le feu, il est le vent. Il l’apaise et en même temps, la rend complètement dingue. Il est diablement HOT. Elle est outrageusement JEUNE. Les deux se fuient, mais comme la légende le dit « fuis moi je te suis. suis moi je te fuis. » Et c’est exactement comme ça qu’on pourrait résumer leur relation. Luisa sait ce qu’elle a envie. Elle est attirée, malgré elle, par Luca. Mais Luca mets des barrières, il tente le tout pour le tout. Il ne peut pas faire ça à son meilleur ami. Malgré lui, il le sent, il va craquer. Et c’est ça toute l’origine de cette relation. Quand bien même il n’y a aucun lien du sang entre eux, Luisa et Luca se mettent des barrières. Mais le feu entre eux ne se consume jamais et continue d’augmenter petit à petit. Jusqu’à ce moment, jusqu’à ce regard, jusqu’à cette caresse. Et Dieu que c’est bon entre eux. Il y a des instants de regrets, mêlés à de l’excitation et puis il y a toutes ces heures à réfléchir, à peser le pour et le contre, à devoir choisir si c’est problématique ou non. Mais cette relation, il est sûr, n’a rien de ce qu’ils ont pu connaître auparavant et c’est bien plus sérieux qu’ils ne le pensent. Mais comment vivre tout ça quand on ne sait même pas qui on est vraiment ? Quand on n’a pas trouvé le but ultime de cette vie ?

P.S I Still Hate You fait parti de ces romances dont on devrait plus parler. Féministe, engagée et surtout, drôle, Maëva nous livre là une histoire bien plus poignante qu’elle n’y paraît. Elle aborde des thèmes importants tels que la culture hispanique, les non-dits et les secrets qui vous détruisent à tout jamais. P.S I Still Hate You est un slow burn ennemies-to-lovers très chaud, très latino, très « Havana » de Camilla Cabello. C’est, surtout, une ode à la culture latina et DIOS MIOS je suis si heureuse de lire ça. Parce qu’en France on manque encore cruellement de romances avec les personnages latino purs et durs avec ce sang si chaud. Et si la relation entre Luisa et Luca peut vous paraître problématique c’est que vous n’avez pas lu entre les lignes, c’est que vous n’avez pas compris une once de ce que ce livre veut dénoncer. Maëva est désormais entrée dans la cour des grands avec P.S I Still Hate You et je peux vous dire qu’elle risque de marquer les esprits !

P.S: il y a une petite surprise pour les lecteur.ice.s de Secret Love Song, le précédent livre de Maëva, dans P.S I Still Hate You 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s