Chronique | La Cave – Natasha Preston

couv74130569Titre: La Cave

Auteur: Natasha Preston

Editeur: Hachette

Prix: 18€*

Parution: 19 avril 2017

Nombre de pages: 397

Genre: Young Adult / Thriller

Résumé: Trèfle, un homme à la folie maniaque et meurtrière, séquestre Rose, Iris et Violette, trois filles, dans sa cave. Un jour, Summer croise la route de cet homme et ne rentre pas chez elle : il l’enferme dans sa cave et la rebaptise Lilas. Mais contrairement aux autres, Lilas ne compte pas accepter son sort jusqu’à faner.


Mon avis: Cette chronique n’était pas prévue et pour tout avouer, ces derniers jours je n’arrivais plus à ouvrir un livre. Peut-être un trop plein…je n’en sais rien. Mais ce qui est sûr c’est que celui-ci a tout débloquer et je suis passé par tout un tas d’émotions.

La Cave raconte l’histoire de Summer. Folle amoureuse de Lewis, entourée d’une famille aimante, elle disparait du jour au lendemain sans laisser la moindre trace. Si les gens croient d’abord à une fugue, ils sont bien loin de la vérité qui est plus sombre que ça. En réalité, Summer a été enlevée. Enlevée par un décérébré qui va lui enlever son identité et la faire devenir comme les autres filles qui sont aussi coincées dans cette cave: l’ombre d’elle même.

Summer est une adolescente comme les autres. Elle croque la vie à pleine dents, elle est folle amoureuse de Lewis et elle est entourée d’amis qui lui sont chers. En bref, elle mène une bien jolie petite vie. Mais un soir, alors qu’elle part à la recherche d’une amie, elle croise la route d’un type un peu louche. Cet homme qui l’appelle Lilas. Cet homme qui, sans qu’elle ne le sache, va gâcher sa vie à tout jamais. Car cette homme qu’elle ne connaît ni d’Adam, ni d’Eve, va la kidnapper. Pourquoi ? Elle n’en sait rien. Mais lorsqu’elle se réveille dans une cave entourée de quatre autres filles, elle ne sait pas ce qui se passe. C’est la panique. Et aussi le début de sa descente aux enfers. Parce que cet homme, nommé Trèfle par ses trois autres « colocataires », est loin d’être l’homme idéal qu’il prétend être. Summer va découvrir la cruauté, la violence. Sa liberté est loin d’être acquise, surtout lorsqu’elle découvre tout ce qui se passe dans cette cave. Et là dedans, tout y est bien plus sombre….Summer est une personne forte et mentalement, elle tient le coup. Elle tient le choc face à la violence, face à toutes les choses horribles qui lui arrivent. C’est parfois terrible de voir tout ce qui se passe, tout ce qu’elle doit subir et on a même envie de la prendre dans nos bras. Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas ressenti ça pour un personnage. Mais ce qui est sûr c’est que Summer est impressionnante en tout point.

Lewis est le petit ami de Summer. On découvre une autre partie de l’histoire grâce à son récit. Les recherches, la perte de l’amour de sa vie et surtout son ressenti face à cette situation qui est plus qu’oppressante. Son récit m’a plus dès le début. Parce que Lewis est un garçon déterminé. Il est prêt à tout pour retrouver celle qu’il aime plus que sa propre vie et c’est beau. C’est beau de voir à quel point, malgré le temps qui passe et les pistes inexistantes, il pense toujours qu’il y a de l’espoir. Et il est sûr et certain que Summer est vivante. Son instinct lui dit et c’est aussi ce qui le fait tenir debout. Malgré l’attente. Malgré la solitude.

Colin, ou plutôt Trèfle, est le bourreau. Le kidnappeur. Le violeur. Le tueur. Celui qui n’a pas une once de honte en lui. Celui qui ne ressent rien, si ce n’est une sorte de fierté. Car pour lui, ces filles qu’il a kidnappées sont sa famille, ses petits bijoux, ses objets précieux. C’est hallucinant de voir à quel point il est flippant. Vraiment. La psychologie du personnage est savamment travaillée, de manière à vous faire ressentir ce que les filles ressentent lorsqu’elles le voit arriver. Une chose est sûr, il est détestable dès les premières lignes et on se rend rapidement compte qu’il est bien plus que fou.

La Cave est un roman oppressant, glauque et terriblement addictif. Si en commençant, je n’avais strictement aucune idée de ce qui m’attendait, je me suis pris une sacré claque en lisant ce roman. C’est à la fois horrible et triste et énervant. Psychologiquement, les personnages passent par toutes sortes d’émotion, ça peut même paraître déroutant. Mais la plume de l’auteure m’a impressionné. Chaque moment oppressants vous coupent le souffle, vous rend mal. Et je ne vous parle même pas des moments où c’est le personnage de Trèfle qui raconte l’histoire. On s’insurge, on est dégouté, on pris de tout coeur pour qu’elles s’en sortent. La Cave est un thriller à la fois violent et d’une réalité incroyable. À lire de toute urgence !

Note

IMG_3495

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

2 commentaires sur « Chronique | La Cave – Natasha Preston »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s