Chronique | Hôtel Grand Amour – Sijoerd Kuyper

cover119847-mediumTitre: Hôtel Grand Amour

Auteur: Sijoerd Kuyper

Editeur: Didier Jeunesse

Prix: 15,50€*

Parution: 4 octobre 2017

Nombre de pages: 256

Genre: Jeunesse

Résumé: Au moment où Vic, 13 ans, marque le but qui qualifie son équipe, son père s’effondre, victime d’un infarctus. Il est emmené d’urgence à l’hôpital et Vic et ses trois soeurs doivent alors gérer seuls l’hôtel familial. Très vite, c’est le grand n’importe quoi ! Les clients s’enfuient, les créanciers débarquent : il ne reste plus que quinze jours pour sauver l’hôtel ! Sans rien dire à leur père…


Mon avis: Une petite lecture légère qui m’a accompagnée durant tout le week-end dernier. Je tiens d’ailleurs à remercier les éditions Didier Jeunesse ainsi que Netgalley pour ce bon moment.

Hotel Grand Amour raconte l’histoire d’une famille. Une famille aussi folle que loufoque gérant un magnifique hotel. Mais lorsque le père s’écroule à la suite d’un infarctus, les enfants doivent gérer l’hotel familial et c’est…la catastrophe totale ! Les créanciers débarquent, les cleints sont mécontentes…c’est le début d’une aventure mémorable.

Vic est le troisième enfant de la famille. Il aime le foot (et joue d’ailleurs très bien), Isabelle et l’hotel familial. À la suite de la victoire de son équipe de foot, il voit son père s’écrouler dans les gradins. La nouvelle tombe: infarctus. Celui-ci ne pourra pas gérr l’hotel pendant quelques temps. Entouré de ses 3 autres soeurs, Vic va alors devoir gérer l’hotel familial et ça va être bien pire qu’il ne l’aurait jamais cru. Comment gérer tout ça quand on a 13 ans ? Quand on ne connait pas grand chose à la vie ? Quand tout vous tombe dessus sans que vous vous y attendiez ? Eh bien on imite les adultes et on fait du mieux qu’on peut. Mais rien ne va être évident pour Vic qui va aussi devoir gérer les crises entre ses soeurs. Tout n’est pas tout beau tout rose à l’hotel. L’absence du père se fait de plus en plus ressentir au fil des jours et l’hotel coule de plus en plus aussi. D’abord les clients mécontents, la descente en flèche de la réputation de l’hotel, mais aussi la venue surprise des créanciers. En bref: c’est la ca-ta-strophe. Vic va devoir faire du mieux qu’il le peut, sans rien dire à son père qui risque de faire une syncope. Le personnage de Vic m’a beaucoup fait rire. En plus d’être marrant il est plutôt attachant. Puisque en plus de sa famille et de l’hotel, il doit aussi gérer ses amours et c’est encore plus compliqué.

Comment parler de Vic sans aborder sa famille. Parce qu’il faut bien avouer qu’ils sont tous un peu fêlés là dedans haha La soeur aînée, Laeti, est là pour gérer. Elle tient tête aux plus jeunes et essaie de tout faire pour que tout se passe pour le mieux. Malgré les galères. Ensuite il y a Alex. La rebelle. Celle qui n’aime pas recevoir les ordres. Et aussi celle qui s’entend le moins avec Vic. En pleine crise d’adolescence, elle se sent à part des autres et n’aime pas vraiment le fait de devoir gérer l’hotel avec ses autres frères et soeurs. Elle est frustrée et aussi frustrante. Et enfin il y a Petro, la petite dernière. Le clown de la famille. Celle qui fait tout le temps des blagues et qui essaie d’aider malgré son jeune âge (et qui fait tout un tas de bêtises par la même occasion). En bref, cette famille est, en plus d’être adorable, délirante. Chacun à sa façon aide comme il peut, malgré l’absence du père et c’est ce qui va rendre l’histoire si adorable.

Hotel Grand Amour est un roman jeunesse sympathique. C’est frais, marrant. Le seul petit hic de l’histoire est le fait qu’on alterne entre deux points de vue tout au long de l’histoire et ça peut beaucoup perturber. C’est un peu dommage. Mais j’ai tout de même appréciée cette histoire familiale qui redonne le sourire et vous fait passer un bon moment. À retrouver le 4 octobre prochain dans toutes les librairies 😉

Note

4 étoiles

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

 

Un commentaire sur « Chronique | Hôtel Grand Amour – Sijoerd Kuyper »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s