Chronique | La Lune est à nous – Cindy Van Wilder

couv6187999Titre: La Lune est à nous

Auteur: Cindy Van Wilder

Editeur: Scrineo

Prix: 17,90€*

Parution: 14 septembre 2017

Nombre de pages: 377

Genre: Jeunesse

Résumé: Max et Olivia n’ont pas grand-chose en commun. Max, solitaire et complexé, peine à s’intégrer dans son nouveau lycée. Olivia, sociable et hyperactive, vient d’être recrutée par la très populaire chaîne YouTube « Les Trois Grâces » et s’investit dans le milieu associatif. Ils n’ont rien en commun, si ce n’est qu’ils sont en surpoids, et que le monde le leur fait bien payer. Lorsqu’ils se rencontrent, ils se comprennent instantanément. Et décident de réagir – chacun à sa manière. L’habit ne fait pas le moine, dit-on… Ni Max ni Olivia ne s’attend aux défis qu’ils vont rencontrer. Et si l’aiguille de la balance n’était pas le seul challenge ? Et s’il était possible de décrocher la lune, même après être tombé à terre… ?


Mon avis: Il y a certain.e.s auteur.e.s que vous découvrez et dont les mots, les textes vous marquent. C’est exactement mon cas avec les romans de Cindy Van Wilder. J’ai lu son dernier roman paru il y a trois mois à peine et qu’elle histoire !

La Lune est à nous raconte l’histoire, ou plutôt, les histoires d’Olivia et Max. Deux adolescents que rien ne lie et pourtant, ils vont être bien plus proches qu’on ne le pense. Et dans leurs petites vies, tout n’est pas toujours très joli. Les deux adolescents vont alors devoir faire face au pire pour se retrouver et découvrir que la vie en vaut parfois la chandelle.

Olivia est une adolescent qui croque la vie à pleine dent. Elevée par son oncle et sa tante, elle a dû se reconstruite suite à la tragique disparition de ses parents. Malgré cette vie qui a un peu mal commencée, il faut bien l’avouer, Olivia garde la tête haute. Elle est jeune, forte, et intelligente. Oui, mais voilà, Olivia est grosse. Et encore « pire »: elle est noire. Alors, dans cette société bien trop normée, Olivia détonne. Les mentalités lobotomisées par les magasines et les publicités montrant des filles aux corps et à la peau parfaite font un peu grise mine en découvrant et cotoyant Olivia. Mais l’adolescente solaire et joyeuse est une battante et ne compte pas se laisser faire. Olivia est, en quelque sorte, la porte parole d’une nouvelle génération: celle qui ne se cache plus, celle qui combat les idées reçues. C’est une adolescente forte et qui porte la tête haute. Bien évidemment, il y a des hauts comme des bas. Et les réseaux sociaux vont avoir une grande place dans son propre développement. Les mots sont parfois sans pitiés, mais cachés derrière un écran, les adolescents se croient parfois bien trop puissants. Alors Olivia va devoir faire face à tout ça: les moqueries, les réflexions, la violence. Ce sont des menaces psychologiques, jamais physique. Et pourtant, les cicatrice vont être encore bien pires. Mais c’est à partir de ce moment là que la prise de conscience arrive et qu’Olivia va devenir une vraie warrior. C’est un personnage que j’ai littéralement adoré et auquel je me suis totalement identifié. Olivia est adorable et son histoire m’a beaucoup touchée. Ses mots, ses idées, tout en elle nous donne envie de nous battre et de montrer au monde entier que la vie vaut le coup et qu’il ne faut jamais baisser les bras.

Et puis il y a Max. Lui est un adolescent sans histoire, discret et qui vit un peu reclus dans son petit coin. Enfermé dans sa coquille, l’adolescent sombrer peu à peu dans une sorte de dépression. Et depuis peu, il essaie de s’accepter comme il est. Lui l’adolescent à la forte corpulence. L’adolescent homosexuel qui s’assume pleinement. Mais Max a envie de vivre au grand jour. De montrer au monde entier qui il est et ce dont il est capable. Alors, en rencontrant Olivia et sa clique, il va se sentir un peu plus vivant, un peu plus adolescent et surtout, un peu plus insouciant. C’est alors le début du renouveau pour le jeune adolescent qui va peu à peu se trouver. C’est un personnage aussi discret qu’intéressant. Certes, bien plus discret qu’Olivia, mais il a une grande importance dans l’histoire parce qu’il va être un constant soutien pour l’adolescente et les deux adolescents vont devenir proche, au point de vouloir se battre pour prouver ce qu’ils valent vraiment.

La Lune est à nous est une ode à la tolérance et à l’acceptation. Les mots sont justes, profonds et bienveillants. C’est un roman à la fois feel-good et terriblement réaliste qui tire un portrait juste de notre génération 2.0. Les mots et les faits sont là. Et comment ne pas parler des personnages qui ont tous, à leur façon, une histoire à partager. Les plus importants comme ceux qui le sont moins. Cindy Van Wilder nous livre là un roman qui devrait être lu par tous les jeunes d’aujourd’hui. Un roman qui fait prendre conscience que nous ne sommes pas tous égaux, mais qu’il suffit parfois de simple mots pour  que la vie tourne au cauchemar. C’est un roman que je vous conseille vivement et qui est également un énorme coup de coeur en cette fin d’année 2017 !

Note

IMG_3495

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

2 commentaires sur « Chronique | La Lune est à nous – Cindy Van Wilder »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s