Book Club | Mai 2018

Book Club

C’est l’heure du nouveau Book Club ! Entre chaleur et ciel bleu, rien de mieux que de flâner sur la terrasse à lire.

Le thème de ce mois-ci est:

Littérature sur les femmes

et

par les femmes

Entre essais classiques et littérature contemporaine, les femmes n’ont jamais cessées d’écrire pour montrer leur combat, pour prouver leurs droits et vivre égalitairement face à leurs congénères masculins.

SI VOUS AVEZ BESOIN D’UN PETIT RAPPEL COMMENT FONCTIONNE LE BOOK CLUB, N’HÉSITEZ PAS À ALLER JETER UN COUP D’OEIL AU PREMIER ARTICLE SUR LE BOOK CLUB 😉

Le Book Club d’Avril commencera le 1er et se terminera la 31. Si vous avez la moindre question, contactez moi sur les réseaux sociaux ou même sur le groupe Facebook du Book Club.

3 romans féministes, 1 seul à lire en commun.

Et il est grand temps de dévoiler la liste du mois de Mai:


couv73673725Nous sommes tous des féministes – Chimamanda Ngozi Adichie

Résumé«Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.» Chimamanda Ngozi Adichie aborde le sujet controversé du féminisme avec lucidité, éloquence et humour.

 


couv68211043

Les débutantes – J.Courtney Sullivan

RésuméOccupant des chambres voisines sur le campus de l’Université féminine de Smith, quatre jeunes filles venues d’horizons très différents font connaissance. Cette rencontre est le début d’une belle et solide amitié entre Celia, écrivaine en devenir élevée dans la foi catholique, Bree, beauté solaire qui se languit de son fiancé, Sally, jeune fille bon chic bon genre qui doit faire face à la disparition de sa mère, et enfin April, féministe radicale et tête brûlée. 

 

couv51175244Une chambre à soi – Virginia Wolf

Résumé: »Je sais vous m’avez demandé de parler des femmes et du roman. Quel rapport, allez-vous me dire, existe-t-il entre ce sujet et une « chambre à soi » ?, interroge Virginia Woolf en ouverture d’une conférence sur le féminisme qu’elle dispensa aux étudiantes de l’université de Cambridge. Avec une irritation voilée d’ironie, Virginia Woolf rappelle dans ce délicieux pamphlet comment, jusqu’à une époque toute récente, les femmes ont été savamment placées sous la dépendance spirituelle et économique des hommes et, par voie de conséquence, réduites au silence. Il manquait à celles qui étaient douées pour affirmer leur génie de quoi vivre, du temps et une chambre à soi. »

Retrouvez le formulaire d’inscription juste en dessous 😉

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s