Chronique | Le temps d’apprendre à vivre – Elsa Boublil*

IMG_4182.jpeg
Auteur: Elsa Boublil/Editeur: Plon/Prix: 17,90€ et 12,99€/Sortie: 10.01.2019 /192 pages/ Contemporain

Résumé: Le roman de trois femmes sur trois générations, qui s’interrogent sur l’identité, l’amour et la féminité. Des questions qui se heurtent au silence de Nicole : jeune amoureuse moderne et émancipée en conflit silencieux avec sa famille, elle disparait brutalement d’un accident de voiture. Quel est le prix à payer de la liberté ? Comment survivre au choc d’une mort prématurée?
Un roman à trois voix: celle de Fleur, la grand-mère qui pleure sa fille, celle de Nicole sa fille qui nous emporte dans sa jeunesse fougueuse, et celle de Lila, enfant né après le drame, qui reconstitue le puzzle de la dérive.


Mon avis: Des histoires j’en ai lues. Beaucoup. Des tristes. Des joyeuses. Des terribles. Mais cette histoire là est un melting-pot de tout ça. Un roman fort et beau sur le pouvoir d’une famille avec ses hauts et ses bas. Je tiens à remercier les éditions Plon et Netgalley pour cette jolie lecture.

Dans la famille, il y a tout d’abord la grand-mère: Fleur. Un prénom aussi doux que la personne. Cette femme est l’exemple suprême de l’amour. Et c’est aussi un exemple de vie pour Lila, la petite fille. Fleur a toujours su que ce serait l’amour qui l’a guiderait. Fidèle à ses choix de vie, elle a toujours menée la vie qu’elle voulait. Avec des moments de joie et de tristesse. Fleur a eu des enfants avec l’homme qu’elle aime. Elle les a choyés comme elle le pouvait, en leur apprenant à devenir fort.e.s. Fleur est devenue ce genre de personne qui sait désormais ce dont elle est capable. La vie lui en a fait voir. De belles choses, mais aussi des choses effrayantes. Elle n’est pas une mère parfaite, mais elle fait tout son maximum pour réussir à être qui elle veut vraiment être.

Parmi ses enfants, il y avait Nicole. Elle était fougueuse, elle était amoureuse, elle était… elle. Une enfant unique, une ado sans problème et une adulte devenue plus forte que jamais. Mais Nicole a disparue. Parce que derrière cette façade de perfection, il y avait les moments de tristesse intenses et terribles. Il y avait une Nicole plus bas que terre et qui se sentait partir petit à petit. Ce qui a tué Nicole, c’est l’amour. Des années durant, sa mère a vécu grâce à l’amour. Mais pour Nicole, l’amour est devenue son pire ennemi. Il l’a malmené, comme une poupée de chiffon. Nicole a essayé de se relever, mais il était trop tard pour elle.

Et au milieu de toute cette pagaille, il y a Lila. La jeune Lila. Petite fille de Fleur, nièce de Nicole. Elle ne connaîtra jamais sa tante. Elle portera une admiration sans faille à sa grand-mère. Son plus grand exemple dans la vie, c’est elle. Au fil du roman, Lila découvre, comprends et apprends. Une famille, c’est bien plus que des sourires, des rires et des moments de partage. C’est aussi de la tristesse intense, des mensonges et des larmes cachées bien trop longtemps. Lila fait face à la vérité. À celle que sa grand-mère s’est toujours cachée. Personne n’est parfait. Et cette famille, l’est encore moins.

Le temps d’apprendre à vivre est un roman poignant sur la famille, l’amour, le désespoir et les secrets. Ça a un côté assez poétique et la plume d’Elsa Boublil y est pour beaucoup. Tout au long de l’histoire on alterne entre les points de vus de Fleur, Nicole et Lila. On se sent perdus à certains moments, comme les personnages. Parfois ça devient compliqué de devoir les croire. Ça semble tellement réel qu’on ne sait plus où donner de la tête. C’est intense, beau et sincère. J’ai été touchée par les mots de l’auteure. Par ce récit qui vous prends aux tripes et qui vous donne la chair de poule.

 

5

 

Un commentaire sur « Chronique | Le temps d’apprendre à vivre – Elsa Boublil* »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s