J’ai quelque chose à te dire…

carli-jeen-365-unsplash

Hello ♡

Si aujourd’hui je poste enfin sur le blog, c’est pour te parler de choses importantes. De choses qui vont changer et qui m’ont changées. N’hésite pas à prendre une petite boisson avec toi, un petit snack, parce que cet article risque d’être un peu long.

On va commencer par un petit retour en arrière. 1er Février 2016. Après quelques semaines de travail intense dessus, de mise en place d’une organisation spécifique, je me lançais enfin sur la blogosphère. Pour de vrai. Et de manière sérieuse cette fois (pas comme ces skyblog qu’on avait lorsqu’on avait 12-13 ans, tu vois). J’étais excitée à l’idée de pouvoir enfin partager avec toi ce que je pensais de mes lectures. Pouvoir partager avec toi une passion, les livres, qui m’anime depuis que je suis enfant. À l’époque, j’étais encore à l’université. C’est drôle en y repensant parce que ces trois années sont passées à la vitesse de la lumière. Depuis trois ans, je partage avec toi tout un tas de choses tout en gardant un peu ma vie privée de côté. Mais pour tout t’avouer, le blog c’est mon petit jardin secret (alors que tout le monde sait qu’il existe hein !).

Et puis il y a eu ces dernières semaines…Tu suis très certainement le blog depuis quelques temps déjà. Et si c’est le cas, tu n’es pas sans savoir que j’aime l’organisation et que je poste de manière régulière. C’est mon petit côté psychorigide qui veut ça. Mon petit côté reine de l’organisation. Et c’est d’ailleurs ce qui me permet de ne pas stresser pour un rien au quotidien. Je suis la reine des to-do list (c’est très drôle à voir, crois moi !) Mais depuis quelques temps, je ne poste plus comme avant. Je le fais moins souvent. De manière un peu hasardeuse, sans rien prévoir. Et c’est très frustrant. Ce n’est pas moi. Je ne me reconnais plus.

Si aujourd’hui je t’écris, c’est pour ça. Pour te raconter tout ce qui ne va pas. Comme une sorte de thérapie. J’en ai besoin et je pense que ça me fera énormément de bien d’échanger avec toi. Pour tout avouer, ça fait environ 10 fois que je recommence cet article. Dix fois que les mots tournent dans ma tête, mais qu’ils sont impossibles à écrire. Je ne sais même pas par où commencer. Ca va très certainement partir dans tous les sens d’ailleurs. Mais il fallait que je l’écrive. C’est devenu un besoin.

Comme j’ai pu le dire précédemment, écrire et partager sur le blog c’est comme une sorte de thérapie. Je me sens libérée à chaque fois que je le fais et regarder les résultats me met toujours en joie. Lire tes commentaires, voir que tu aimes ce que j’ai pu écrire, ce que j’ai pu partager avec toi me fait du bien. Toujours. Mais depuis quelques temps, le blog et mon instagram tournent au ralenti. Et ça, c’est quelque chose de terrible quand ça fait plus de 3 ans que je suis ici à préparer et écrire chaque semaine des petites choses pour faire vivre tout ça.

Loin de moi l’idée de vouloir arrêter tout ça. J’aime beaucoup trop partager avec toi pour arrêter de le faire. La cause principale de ce ralenti est le fait que j’ai commencé un nouveau travail. Alors oui, depuis 3 ans, des travails j’en ai eu pas mal. Tous différents. Tous avec lesquels j’ai réussi à m’organiser et à continuer de partager. Mais ce nouveau travail, il me prend BEAUCOUP de temps. Avec des horaires irréguliers et qui partent un peu dans tous les sens. Et lorsque je rentre enfin chez moi (soit en fin d’après-midi, soit à 21h, soit à 2h du matin…), je n’ai clairement pas envie d’écrire quoi que ce soit, crois-moi. Travailler dans un lieu aussi magique que là où je travaille ça a quelques avantages, mais aussi BEAUCOUP de désavantages. Je t’en parlerai sûrement dans un article si je trouve un peu de temps pour l’écrire. Te parler de ce que je vis actuellement et de ce petit rêve éveillé que je vis chaque jour, mais qui est clairement épuisant.

Je prends enfin mon courage à deux mains pour t’écrire et pour t’annoncer quelque chose qui me fait mal au cœur. Bon je t’arrête tout de suite : NON je n’arrête pas le blog et mes réseaux sociaux. Ce serait bien trop radical. Bien trop…dur. Mais je vais ralentir la cadence. BEAUCOUP ralentir. Mais je n’abandonne pas. Je ne t’abandonne pas. Je vais juste moins t’écrire, moins te partager des choses. Les chroniques se feront plus rares. Et les posts instagram aussi d’ailleurs. Le blog va tourner au ralenti. Clairement. Mais non, je n’abandonne pas. C’est juste le temps de me remettre sur pieds et de voir comment je peux m’organiser (si j’y arrive un jour d’ailleurs…).

Pour tout t’avouer, je n’ai même plus le goût à lire en ce moment. Très certainement parce que je n’en ai pas le temps et aussi parce que je me sens un peu dépitée. Mais ne t’inquiètes pas, 5 mois ça passe vite et je vais tout faire pour te tenir au courant et pour continuer d’animer un peu le blog. Même si ce sera bien moins souvent qu’avant.

J’espère que tu aura lu tout ça jusqu’au bout. Si ce n’est pas le cas, ne t’inquiètes pas je ne t’en veux pas et je comprends. Si tout ça te semble un peu bizarre. Si tout part dans tous les sens, ça aussi c’est normal. Mais t’écrire m’a fait beaucoup de bien. Vraiment.

J’espère que tu ne m’en voudra pas trop.

 

Hatchi xx

6 commentaires sur « J’ai quelque chose à te dire… »

  1. J’ai trouvé ton texte extrêmement touchant. Je suis vraiment contente que tu n’arrêtes pas le blog et même si celui-ci tourne au ralenti, je suis heureuse que tu restes à nos côtés 🙂

    J'aime

  2. J’ai lu ton texte jusqu’au bout, et il m’a touché. Je suis contente, que tu ne quitte pas le blog. Même si tu es moins active, que tu ne poste plus, je te suivrais toujours. Je te dis donc à bientôt. Bisous.

    J'aime

  3. J’ai eu le droit à la même chose récemment. J’essaye de me rattraper maintenant en espérant avoir de nouveau du boulot prochainement, mais depuis que je suis devenue prof ça a été très compliqué, alors je comprends. Et je comprends aussi que c’est dur de voir qu’on donne pour ne pas recevoir grand chose à côté…

    J'aime

  4. Des fois on a moins de temps pour s’occuper du blog, je te souhaite plein de courage ! J’ai eu aussi une période difficile et puis s’est revenu, j’espère qu’il en sera de même pour toi !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s