The Kingdom – Jess Rothenberg

Résumé: Ana, mi-humaine, mi-robot, est l’une des sept hybrides conçues pour divertir les visiteurs du parc d’attractions Kingdom, petits comme grands. Sa vie prend cependant un autre tournant quand elle est accusée d’avoir assassiné Owen, l’un des membres du personnel. Commence alors un procès haletant, où la vérité n’est pas forcément celle que l’on croit…


Mon avis: Une ambiance à la Westworld avec une touche de princesses, The Kingdom est un roman à lire pour se plonger dans un univers incroyablement…enivrant.

The Kingdom est une société du futur. Ils connaissent tout sur tout. Et surtout, ils ont inventé de toutes pièces de nouveaux hybrides. Des jeunes filles mi-humaines, mi-robots considérée comme les princesses de leur petit monde. Elles incarnent la nouvelle figure de leur pays, Elles incarnent le futur. Et elles sont surtout l’attraction du peuple. Élevées comme des sœurs, elles ont aussi chacune leur personnalité. Et ça, c’est ce qui les rend si humaines. Parmi elles, il y a Ana. Elle est merveilleuse, intelligente et terriblement innocente aussi. Son quotidien tournait à la perfection jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à ce jour où tout bascule. Ana découvre cette sombre facette en rencontrant Owen. Sa vie va prendre un tournant à 360 degrés lorsqu’on l’accuse du meurtre d’Owen. C’est alors tout son quotidien qui s’effondre.

« Ici, la phrase « Ils vécurent heureux à jamais » n’est pas une simple promesse : c’est une règle… »

Ana va alors de voir se battre. Contre cette société qui a inventée et créée sa vie de A à Z, mais aussi contre ceux qu’elle aime. Parce qu’elle va prendre conscience que tout ce qui tourne autour de The Kingdom n’est pas tout beau, tout rose. Et sa rencontre avec Owen ne va pas être le fruit du hasard. Entre mensonges et secrets, Ana va devoir faire face à la vraie vie et elle va vite déchanter en découvrant tout ce qui se trame.

The Kingdom est une histoire prenante du début à la fin. Si le personnage d’Ana m’a un peu énervé par moments, j’ai malgré tout aimé son histoire. Elle est courageuse et n’a pas froid aux yeux. J’ai également bien aimé le format de l’histoire. Entre interviews, histoire, interrogatoire, etc. L’univers de The Kingdom est enivrant et carrément flippant par moments même. Mais ce fut une très bonne lecture avec une fin ouverte qui donne tout un tas d’idées !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s