Plein Gris – Marion Brunet

Résumé: Qui a tué le leader de la bande ? Sur le voilier pris dans la tempête, chacun suspecte l’autre…

Lorsque Élise et Victor découvrent le corps de Clarence, noyé près de la coque de leur voilier, Emma comprend que leur croisière a définitivement viré au cauchemar. Avec la disparition de son leader charismatique, ce sont tous les secrets de la bande qui remontent à la surface, les rancœurs et les lâchetés qui régissent toujours un groupe. Et quand une tempête terrifiante s’annonce, les émotions et les angoisses se cristallisent dans une atmosphère implacable…


Mon avis: Il y a parfois des romans qui ne paient pas de mine. Des histoires auxquelles on n’aurait pas forcément prêté attention si on ne nous avait pas dit « lis-le tu verras, il est extra« . C’est ce qu’il s’est passé pour moi avec Plein gris de Marion Brunet. 208 pages de pure angoisse !

L’histoire commence sur un bateau. Je ne pourrai pas vous dire quel genre, je n’y connais rien. J’ai une peur bleue des bateaux et de la profondeur. Alors forcément, quand j’ai commencé ma lecture je ne savais pas vraiment sur quel pied danser. L’écriture était incroyable, mais en même temps elle était tellement incroyable que j’en ai eu le mal de mer. Si si je vous jure ! Sur ce bateau, ils sont 5. Enfin…ils étaient. Clarence est mort. Comment ? On ne sait pas et c’est là toute l’histoire. Emma raconte alors l’histoire. Son histoire. Leur histoire. Celle d’un groupe d’amis passionnés par la navigation. Celle d’adolescents en quête de devenir. L’histoire d’une amitié qui en a pris un coup quand les secrets se sont au fur à mesure révélés.

« Nous sommes entre deux murs de mer grise. J’ai l’image d’un étau, soudain, et du bateau noyé dans le ventre d’une lame immense, happé par deux mouvements contradictoires. »

Le récit d’Emma nous happe dès les premières lignes. Une fois commencé, on est comme hypnotisé par cette histoire qui nous glace le sang. C’est à la fois effrayant et intéressant. Emma raconte. Elle revient en arrière. Il y a sans cesse des bons entre le passé et le présent. Pour mieux comprendre. Pour mieux réaliser. La vérité est bien plus sombre qu’elle n’y paraît. Et ce bateau n’a pas fini d’en entendre des vertes et des pas mûres. De vivre une longue nuit qui restera mémorable. De voir une simple sortie entre amis se transformer en un cauchemar.

Plein gris est un roman qui fait froid dans le dos. En le commençant, on ne s’attend pas à ça. A cette ambiance pesante, glaçante. Ces 5 amis ont une histoire commune. Mais ils ont des moments de vies qui ne font pas rêver. La mort de Clarence n’est qu’une infime partie de l’histoire. L’histoire qu’a écrit Marion Brunet va au-delà de l’amitié. Elle y parle de mal-être, de regrets et surtout de secrets qui auraient dû rester là où ils étaient. L’autrice écrit tellement bien que j’ai eu l’impression de vivre ce qu’ils ont tous vécu sur ce bateau. De vivre cette nuit cauchemardesque qui effraye et fait regretter tout. Plein gris est un roman à lire pour s’imprégner du talent de Marion Brunet et découvrir une histoire passionnante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s