Passionément, à la folie, à la folie – Florence Médina

Résumé: Mara, 17 ans, est un vrai cœur d’artichaut et fatigue sa meilleure amie avec ses coups de foudre incessants. Mais Jeremy, c’est LE bon, elle le sait, elle en a des papillons dans le ventre. Alors quand elle découvre que Jeremy lui ment depuis le début, quelque chose en elle s’embrase. Son amour la dévore et devient obsession jusqu’à lui faire perdre pied. Et si elle était  » comme sa mère « , qui vit sous médicaments, recluse chez ses parents ? Mara devra trouver son propre chemin pour se libérer et guérir, aux côtés d’alliées plutôt inattendues !


Mon avis: Je tiens avant tout à remercier de tout cœur les éditions Slalom et Netgalley pour la découverte de cette petite merveille qui m’a faite passer par tout un tas d’émotions…

L’histoire de Mara est celle de milliers de filles, j’en suis sûre. C’est aussi un peu la mienne. En quelque sort. Mara est diablement romantique. Un vrai cœur d’artichaut. Quand elle tombe amoureuse, elle donne tout. Elle donne tellement de sa personne que parfois elle en a mal. Il y a peu, elle a rencontré Jérémy. Elle le dit haut et fort: c’est le bon ! Celui qui a fait chavirer son cœur à l’instant où leur regard s’est croisé. Elle est amoureuse. Follement. Définitivement. Cette relation, elle veut qu’elle dure. Qu’elle dure longtemps. Indéfiniment. Pour toujours. Les premiers moments, les premiers instants sont toujours les plus enivrants. Mara et Jérémy filent le parfait amour. Ils sont le petit couple parfait. Ils font limite rêver, jalouser. Mara croit dur comme fer en leur couple. Il va durer. Et puis il y a cet instant. Ce moment où tout s’effondre. Il y a ce « je te rappelle plus tard ». Ou encore ce « j’ai pas le temps ». Il y a ce moment qui en devient traumatisant: la séparation. Il y a ce regret. Il y a ce mal qui vous bouffe l’intérieur. Mara tombe. Mara souffre. Mara n’en peut plus. Elle n’a plus Jérémy. Elle n’a plus cet amour unique qui lui faisait battre le cœur très fort. Mara et Jérémy se sont séparer. Et pour Mara, c’est une fatalité. Elle ne verra plus jamais la lumière du jour. Elle est foutue. Parce que cette relation, elle y croyait fort. Tellement fort qu’elle n’a plus envie de vivre, ni de respirer.

« Le rétablissement, c’est un processus, pas un résultat. Parfois le processus de toute une vie. »

Avec beaucoup de justesse, l’autrice aborde le sujet de la dépression. Un thème difficile à traiter si ce n’est pas fait correctement. Mais ce que vit Mara, je pense qu’on est pas mal à l’avoir vécu après une séparation. Après un premier amour. Ca fait tellement mal qu’on ne veut plus rien faire. On ne PEUT plus rien faire d’ailleurs. Le quotidien de Mara va d’abord se transformer en cauchemar. Elle va devoir réapprendre à se connaître elle-même. Elle va devoir se reconnecter avec la vie. Et c’est un long chemin semé d’embûches et qui fait mal. Mais c’est aussi ça la réalité. Elle vous brûle, elle vous consume, mais elle vous permet aussi de vous reconstruire. Qu’importe le temps que ça prendra.

Passionnément, à la folie, à la folie, est une histoire que je pensais légère en la commençant. Et puis, au fil des pages, je me suis rendue compte que c’était tout le contraire. On tombe dans une histoire réaliste à souhait sur la dépression, le premier amour, et la confiance en soi. L’autrice y parle aussi de reconstruction psychique. C’est bien plus qu’un simple roman « pour ado ». C’est l’histoire d’une fille qui, comme beaucoup d’autres personnes, va devoir se reconstruire de A à Z pour retrouver goût à la vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s