5 Mangas de chez AKATA à lire ABSOLUMENT !

Hello ! ♡

Pour le retour du blog, je me suis dit que je me devais de vous parler de 5 mangas qui sont disponibles chez ma ME de mangas préférée: Akata. Chez eux, le maître mot c’est: diversité. La diversité sous TOUTES ses formes. Personnages LGBTQUIA+, handicap, maladie, sujets d’actualité et sujets difficiles. Il y a bien évidemment des titres plus « classiques ». De la fantasy. De la SF. Mais ceux que je vais vous présenter sont ceux qui me tiennent le plus à cœur. Ceux pour qui j’ai eu un coup de foudre. Ceux que je conseille à tous mes clients parce qu’ils sont engagés et plein de réalité.

Il y a 5 mangas. La liste est courte, je sais. J’aurai pu allonger la liste et vous présenter vraiment TOUT. Mais je devais faire un choix. Et puis j’ai tellement de chose à dire, à montrer, à prouver. Ces 5 titres présentés sont ceux pour qui ma vision sur certain sujets à changer. Et oui c’est aussi ça le pouvoir du manga. Pas de besoin de roman « classiques » pour ça. Ces 5 mangas, ce sont mes classiques à moi, mes petites madeleine de Proust.

Pour chaque manga présentés, je vous ai mis la liste des TW. Je trouve que c’est toujours important d’avoir une petite idée des sujets abordés et d’être préparé mentalement avant une lecture. Parce que parmi ces 5 titres, il y en a un en particulier qui est extrêmement violent du point de vu du sujet abordé.

Et vous ? Quels sont vos mangas préférés chez Akata ?

📚

Perfect World – Rie Aruga

Série en 12 tomes (terminée)

Sujets abordés: handicap (paraplégie), PMA, adoption

Résumé: Tsugumi Kawana est une jeune femme de 26 ans qui travaille dans une boîte de design d’intérieur. Lors d’une soirée d’un client tenant une boîte d’architecte, elle va tomber nez à nez avec son premier amour et confident quand elle était au lycée : Ayukawa. La jeune fille semble très vite retomber sous son charme. Mais lorsque ce dernier décide de partir, elle va alors se rendre compte que quelque chose a changé. En effet, Ayukawa est en fauteuil roulant à présent.

Pourquoi je l’aime : C’est un des mangas qui me vient tout de suite en tête quand on me parle de Akata. Il faut dire qu’avec Orange de Ichigo Takano, c’est leur « classique ». Le premier tome de Perfect World est sorti en 2016. A ce moment là, j’ouvre le premier tome sans rien en attendre. Je n’ai pas lu le résumé, j’ai seulement vu la couverture. J’étais intriguée. Et là: coup de cœur total. Dès le premier tome, Rie Aruga nous plonge dans une histoire qui fait fondre le cœur et vous le tord également. On tombe vite sous le charme de Ayukawa. On découvre son histoire, le pourquoi du comment de son handicap. On dévore le premier tome. Puis on attend la suite. Désespérément, avec beaucoup trop d’impatience. Et puis 12 tomes plus tard, on pleure. Beaucoup. Mais de joie. Parce que Rie Aruga a ce talent de rendre ses dessins, son histoire, réalistes. C’est brillant. C’est humain. Ca cri de réalisme. Le handicap d’Ayukawa, mais pas que. Il y a la relation, les personnes autour de ce couple « pas comme les autres ». Il y a la construction d’une relation autour du handicap, autour de cette vie pas toujours jolie et parfois même, effrayante. Ce manga je pourrai vous en parler durant des heures. Alors si ce n’est pas encore fait, foncez en librairie vous le procurer ♡

📚

A Sign of Affection – Suu Morishita

Série en cours (2 tomes sortis en France, 4 au Japon)

Sujets abordés: handicap (surdité)

Résumé: Yuki est une étudiante qui, comme beaucoup d’autres, construit son quotidien autour de ses amis, des réseaux sociaux et de ce qu’elle aime. Mais quand un jour, dans le train, elle croise un jeune homme qui voyage à travers le monde, son univers va être chamboulé : ce dernier, bien que trilingue, ne connaît pas la langue des signes. Pourtant, très vite, il manifestera pour elle un intérêt bien particulier… Comment réagira-t-elle face à ce camarade d’université entreprenant et communicatif ?

Pourquoi je l’aime : C’est l’une des dernières grosses sorties chez la ME et je dois dire qu’ils ont frappés fort avec ce titre. A sign of affection aborde la surdité. Yuki est soudre de naissance, elle communique grâce à la LS (Langue des Signes) avec ses amis proches. Et puis il y a ce garçon. Physiquement, c’est un peu monsieur-tout-le-monde. Mais il a ce truc en plus: c’est un entendant qui comprend Yuki. Il parle plusieurs langues, mais le corps est bien plus communicatif que la parole. Entre Yuki et Itsuomi, c’est le coup de foudre. Parce qu’ils vont apprendre de l’un et l’autre pour mieux communiquer. Itsuomi apprends la langue des signe, Yuki apprends à communiquer avec un entendant. Et ce qui me plait avec ce manga, ce n’est pas l’histoire d’amour, mais plutôt la manière avec laquelle est traitée la surdité. Suu Morishita a rendu ses personnages humains et réaliste jusqu’au bout, notamment lorsque Yuki essaie de lire sur les lèvres d’Itsuomi. Les lettres sont inversés. En le lisant, vous comprendrez pourquoi. Les deux premiers tomes nous introduisent à une histoire qui va être poignante. Une histoire sur l’amour et le handicap, sur les rêves et les efforts, sur la réalité et la peur.

📚

En Proie au Silence – Akane Torikai

Série en 8 tomes (7 tomes sortis en France, 8 au Japon – série terminée)

Sujets abordés: agressions sexuelles, harcèlement sexuel, dépression

Résumé: Misuzu exerce ce que certains appellent le plus beau métier du monde… Mais entre le désintérêt de ses élèves et surtout la blessure qu’elle porte en elle, la jeune femme essaie tant bien que mal de mener son existence, la tête haute. Hélas, quand Minako, sa meilleure amie, lui annonce ses fiançailles avec Hayafuji, son petit ami de longue date, le quotidien de cette professeure vacille pour atteindre, peut-être, un point de non-retour. Pourra-t-elle trouver son équilibre dans une société si foncièrement inégale et injuste ?

Pourquoi je l’aime : C’est très certainement le manga le plus difficile qu’il m’ait été donné de lire ces dernières années. En proie au silence n’est PAS un manga pour tout le monde, mais il devrait pourtant être lu par tout le monde. Dit comme ça, ça peut paraître bizarre et pourtant. C’est violent, c’est triste, ça vous brise en mille morceaux à chaque tome, ça vous détruit de l’intérieur au fil de l’histoire. On rencontre Misuzu. La discrète Misuzu. Celle que personne n’écoute, celle qui est toujours dans son coin, celle qui ne se mélange jamais aux autres. Misuzu a une histoire. Une histoire qui vous fait pleurer comme jamais. Elle est continuellement victime. Victime de viols. Le manga est très graphique. L’autrice ne passe pas par quatre chemin. On voit tout. On ressent. On s’énerve. On ne comprend pas. Et puis on découvre, on comprends, on réalise à quel point Misuzu est très certainement l’une des femmes les plus fortes qu’on ait pu lire ces dernières années.

📚

Adieu mon utérus – Yuki Okada

One Shot

Sujets abordés: Maladie (cancer), dépression

Résumé: Yuki Okada, à trente-trois ans, a tout pour être comblée : mariée et heureuse, mère d’une petite fille, elle exerce également le métier qu’elle aime – autrice de mangas. Aussi, quand elle consulte son médecin à cause de règles anormales, elle ne se doute pas de la terrible nouvelle qui l’attend : malgré son jeune âge, elle développe en effet un cancer du col de l’utérus. Chamboulée et perdue, elle ne saura d’abord pas comment réagir, et affronter cette épreuve que la vie lui impose… Pourtant, très vite, elle comprend qu’il lui faudra faire des choix. Mais entre les avis de ses proches et du corps médical, comment savoir ce qu’elle souhaite vraiment ?

Pourquoi je l’aime : Des one-shot, il y en a chez Akata. Il y a des petites perles comme celui-ci. Adieu mon utérus est un manga autobiographique. Yuki a eu un cancer de l’utérus et elle nous partage tout son parcours contre la maladie. Avec ses hauts et ses bas. Dès le début, elle prévient. Ce n’est pas tout rose. La vie pleine de paillette, elle ne l’a pas connue pendant cette période de sa vie. Dépression, tristesse, questionnement constant, Yuki partage TOUT. Comme un journal intime à ciel ouvert, on découvre le parcours hors norme de cette femme qui a dû combattre un mal qui touche chaque année environ 3000 femmes en France. Son histoire fait chaud au cœur, mais elle vous attriste aussi. Parce qu’en tant que femme, Yuki a perdue une partie d’elle-même, elle a perdue un avenir qu’elle voyait déjà tout construit. Mais c’est aussi ça la vie: des hauts et des bas, des déceptions et des surprises, des instants de tristesse intense et des moments de joie inoubliables.

📚

Running Girl – Narumi Shigematsu

Série en 3 tomes (terminée)

Sujets abordés: , Maladie (sarcome osseux), handicap (amputation)

Résumé: Rin, suite à sarcome osseux, a dû être amputée d’une partie de sa jambe droite. Depuis, la lycéenne a bien du mal à retrouver goût à la vie. Mais grâce à sa découverte des lames, des prothèses adaptées aux sportifs, la jeune fille va se fixer un nouvel objectif : participer aux jeux paralympiques de Tokyo !

Pourquoi je l’aime : Du positif et rien que du positif. C’est le maître mot de cette histoire. Il faut dire que l’histoire commence sur quelque chose de franchement pas joyeux. Rin vient d’être amputée de sa jambe droite. Elle qui a toujours couru partout, ce boute-en-train qu’elle est va voir sa vie changer du tout au tout après son opération. Elle n’est plus la même, elle le sent. Ses journées sont remplies de tristesse. Elle n’a plus le goût à rien. Jusqu’à ce jour qui va tout bousculer. Jusqu’au moment où elle découvre qu’elle peut vivre normalement grâce à un prothèse. Jusqu’à cet instant où elle se lance un défi: faire les JO paralympiques de Tokyo. Ce livre n’a jamais été autant d’actualité qu’aujourd’hui. Nous sommes en plein JO, les paralympiques prendront place le 24 août prochain jusqu’au 5 septembre. L’histoire de Rin m’a beaucoup touchée et a ENORMEMENT raisonnée en moi puisqu’elle est similaire à l’histoire d’une amie (qui elle aussi va participer à ses premiers JO paralympiques, mais en 2024 elle). Narumi Shigematsu nous livre la une histoire poignante sur les rêves, la combativité et le handicap. C’est beau, ça redonne foi en l’univers et ça met du baume au cœur le temps d’une lecture.

5 commentaires sur « 5 Mangas de chez AKATA à lire ABSOLUMENT ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s