Six mois par an – Clara Duarte

Résumé: L’histoire d’Hana et Ro, c’est… une bagarre, un supermarché, beaucoup de spaghettis, une salle de bain écoeurante, un piano électronique et beaucoup trop de plantes.
C’est bordélique, maladroit, mais c’est aussi beau. Surtout, c’est évident. Ça l’est tellement qu’Hana pense que ça pourrait durer éternellement.
Et puis, le 31 août, Hana s’endort paisiblement au côté de Ro. Mais à son réveil, Ro n’est plus là.
Disparue, sans laisser de traces. Envolée, sans que personne se souvienne d’elle, sauf Hana. Comme si, au final, Ro n’avait tout simplement jamais existé.
Qui est vraiment Ro, cette jeune fille mystérieuse et pourtant pleine de vie ?


Mon avis: Ce livre je ne suis pas prête de l’oublier. Parce que l’histoire d’Hana et de Ro m’a fait passer par tout un tas d’émotions. De la tristesse à la joie, il n’y a qu’un pas. Je tiens d’ailleurs à remercier Hachette et Netgalley pour cette fabuleuse lecture!

Hana est une jeune femme qui a toujours croquée la vie à pleine dent tout en restant discrète et en retrait. Elle a toujours aimé être entourée de ses amis, de sa famille. Le quotidien d’Hana est celui d’une ado banale. Et puis il va y avoir ce jour. Cet instant qui va tout faire basculer. Hana rencontre Ro. A ses yeux, Ro est une merveille. Hana devient vite accro à Ro. Les deux jeunes femmes deviennent inséparables, amoureuses. Entre elles ce n’est que respect et douceur. Il y a d’abord les mots doux, puis les regards et les caresses et enfin, les baisers. C’est brûlant entre elles. C’est incroyablement puissant même. Jusqu’à ce soir du 31 août. Hana s’endort aux côtés de Ro. Le lendemain, le 1er septembre, elle se réveille complètement seule dans cet immense lit. Ro a disparue. Et le pire dans cet disparition, c’est que personne, sauf Hana, ne se souvient de Ro. Comme si elle n’avait jamais existée. Comme si Hana avait tout imaginé. Comme si leur relation n’avait été qu’un rêve qui avait duré six mois. Et pour Hana, c’est le début d’un long questionnement. C’est le début d’une recherche intensive pour retrouver Ro. Parce qu’Hana n’a plus qu’un seul but dans la vie: trouver Ro et comprendre pourquoi elle a disparue si soudainement.

« Ro.

Son nom m’a bouché les oreilles, a rampé sur les murs, il est apparu sur l’étiquette de la bouteille d’eau. Il était dans la signature du tableau au mur. Il se superposait aux menus de la cafétéria. j’ai senti des fourmis monter le long de mes doigts, mais je n’ai pas regardé mes mains qui serraient encore le cactus. Les lettres s’inscrivaient sur mes nerfs et s’insinuaient sur ma peau et mes membres comme une plante grimpante : Ro. »

Dans Six mois par an, le plus percutant c’est la sincérité avec laquelle tout est écrit. Le récit d’Hana, ses recherches, ses questionnement, on y croit. On veut coûte que coûte, comme elle, retrouver Ro et comprendre. Hana sans Ro, c’est comme si l’un des duo les plus iconique disparaissait. Parce qu’entre elles c’est comme une évidence. Parce qu’elles sont les opposés. Mais comme on dit souvent « les opposés s’attirent ». Elles abordent l’amour à leur manière. Doucement, parfois violemment. Et la disparition si soudaine de Ro va permettre à Hana de mieux se découvrir et de comprendre. Comprendre qu’elle a peut-être rater des choses en ne se regardant que le nombril.

Six mois par an est un livre qui ma touché a bien des égards. Clara Duarte aborde avec beaucoup de justesse les regrets, l’amour, l’amitié, les origines, et j’en passe. C’est un roman multiculturel. Une fois refermé on a envie de câliner chaque personnage. On a besoin de leur dire à quel point iels méritent l’amour qu’iels reçoivent. Ce livre fait du bien, mais il vous brise également le cœur en mille morceaux. Ce que j’en retiens, c’est que la vie vaut parfois le coût d’être vécue et qu’il y aura toujours un petit aura de lumière pour que vous puissiez avancer.

Un commentaire sur « Six mois par an – Clara Duarte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s