Chronique | Girlhood – Cat Clarke

couv29877411Titre: Girlhood

Auteur: Cat Clarke

Editeur: Quercus

Prix: 9.24€*

Parution: 4 mai 2017

Nombre de pages: 384

Genre: Young Adult

Résumé: Harper a essayé d’oubler le passé et de s’intégrer au pensionnat très cher, Duncraggan Academy. Son nouveau groupe d’ami se sert les coudes; le genre de filles dont Harper sait qu’elles seront toujours là pour elle. Mais Harper se sent coupable de la mort de sa jumelle Jenna – et elle sait que personne ne comprendra réellement. Mais la novuelle arrivante du pensionnat, Kirsty, semble être plus proche d’Harper qu’elle ne l’arait imaginé. Elle aussi a perdu une soeur. Harper se sent finalement en sécurité. Elle se sent enfin…aimée. Comme si elle pouvait enfin grandir contraiement à la personne qu’elle était avant le décés de Jenna. 

Alors, le comportement de Kirsty devient plus érratique. Pourquoi sa vie ressemble-t-elle autant à celle de Harper ? Et pourquoi est-elle aussi obsédée par la mort de la soeur de Harper ? Bientôt, la proximité de Harper avec Kirsty commence à menacer ses relations et son propre sentiment d’identité. 


Mon avis: Avoir le dernier roman de Cat Clarke entre mes mains était aussi excitant que stressant. C’est une de mes auteure préféré, alors je n’étais que joie et encore une fois, j’ai littéralement dévoré son roman.

Girlhood raconte l’histoire de Harper, une jeune fille sans histoire qui a tragiquement perdu sa soeur jumelle il y a peu. Ses parents devenus millionnaire à la suite d’un bon placement, elle part suivre sa scolarité dans un pensionnat très réputé. Là-bas, elle va faire la connaissance de nouvelles amies, mais surtout de Kirsty. Elle aussi nouvelle, les deux adolescentes se rapprochent très rapidement, mais ce rapprochement n’est pas si innocent que ça…

Harper se sent terriblement seule. Il faut la comprendre: sa soeur jumelle, Jenna, est décédée…Il y a un vide immense en elle, inexplicable et terrible. Venant d’une famille d’ouvriers, elle va découvrir la richesse du jour au lendemain, après que ses parents soient devenus millionnaires à la suite d’un énorme placement d’argent qui leur a surperbement bien profité. Entrer dans une toute nouvelle école, privée et remplie d’enfants de riches, va la changer du tout au tout. Même si ses relations d’avant sont toujours présente, elle se fait de nouveaux amis et sa petite bande lui permet de respirer et de ne pas penser sans arrêt à sa soeur. Du jour au lendemain, elle fait la connaissance de Kirsty, une nouvelle pensionnaire et cette adolescente est plus proche d’elle qu’elle n’y parait. Kirsty a aussi perdu sa soeur. Kirsty vient aussi d’une famille d’ouvriers. Kirsty se sent aussi mal qu’elle. Mais Kirsty, est-elle réellement ce qu’elle prétend être ? Si, au début du roman, rien ne parait suspect, plus l’histoire avance et plus Harper se rend compte que quelque chose cloche avec son amie…Et je m’arrêterai très certainement ici pour ne rien vous dévoiler haha Mais le personnage de Harper m’a autant intrigué que celui de Kirsty. Ces deux adolescentes ont beaucoup en commun, mais aussi peu. Elles se ressemblent et en même temps, ne se ressemble pas forcement. C’est assez bizarre a expliquer comme ça, sans vraiment dévoiler l’histoire. En tout cas, Harper est une adolescente pour qui j’ai eu énormément de peine, mais qui m’a aussi impressionné par son courage et sa force mentale. Car perdre un frère/une soeur c’est terrible, mais perdre un jumeau/ une jumelle ça l’est encore plus et elle dit une phrase qui m’a marqué et qui vous marquera très certainement aussi:

« People say that losing a twin is like losing half of yourself, half of your soul. They’re wrong. You lose yourself. Everything that makes you you. You lose everything you’ve ever known to be right and true. »

Avec Girlhood, Cat Clarke m’a une nouvelle fois mis une claque. Sans trop rester dans le cliché des amies, elle nous amène dans une histoire bien plus sombre qu’elle n’y parait. J’ai adoré chaque moment et chaque personnage. Ils ont tous, à leur manière, une histoire qui nous chamboule. Je ne pourrai que vous conseillé ce roman et vous dire de le lire et le relire parce que c’est réellement prenant du début à la fin. En écrivant cette chronique, je me rend compte à quel point j’aime l’écriture de Cat Clarke et à quel point ses romans YA sont géniaux. En tout cas, Girlhood est une vraie pépite que j’ai littéralement dévoré et si vous vous lancez, je pense que ce sera très certainement votre cas aussi 😉

Note

IMG_3495

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

Un commentaire sur « Chronique | Girlhood – Cat Clarke »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s