Chronique | Quand vient la vague – Manon Fargetton & Jean-Christophe Tixier *

Quand vient la vague

Résumé: Bouleversée, Nina quitte le domicile familial et jette ses clés dans une bouche d’égout… Quelques mois plus tard, son frère Clément se met à sa recherche. De Lacanau à Bordeaux puis Paris, il découvre la raison de sa fuite, ces « vagues » qui l’ont submergée, l’obligeant à tout quitter.


Mon avisQuand vient la vague est une pépite. De celles qui sont marquantes. De celles qui sont belles. Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier. Deux auteurs que je connaissais déjà auparavant et qui m’avaient fait voyager par leur écriture et leurs romans. Avec celui-ci, j’ai eu un immense plaisir à les retrouver. Ensemble. Unis pour le meilleur et pour le pire. Parce qu’à travers cette histoire il y a du bon comme du mauvais. Et grâce aux éditions Rageot et Netgalley, j’ai fait une magnifique découverte.

Nina a disparue. Soudainement. Du jour au lendemain. Sans laisser de trace. C’est comme si elle n’avait jamais existé. Comment une vague, elle est apparu et à soudainement disparue. Et puis il y a Clément. Le petit frère. L’adolescent en reconnaissance d’amour. Le garçon au grand coeur. Sa soeur c’est son tout. Son pilier. Celle avec qui il aime se chamailler. Mais depuis qu’elle a disparue, Clément se sent différent. C’est comme si une partie de lui avait disparu. Il y a ce manque. Constant. Des mois plus tard après la disparition de Nina, il reçoit une lettre. Sans adresse. Sans nom. C’est une lettre d’elle. À travers cette lettre, l’adolescente va essayer de faire comprendre à son frère toute la vérité. Les questions s’enchaînent alors. Les réponses naîssent et explosent en plein visage de Clément. Ce sont alors tout un tas d’éléments qui vont conduire le jeune adolescent à chercher sa soeur. À s’accrocher à l’infime espoir qu’il lui reste. Parce qu’après les mensonges, vient la vérité. Elle peut parfois faire mal. Mais elle peut aussi être une forme de délivrance. Clément, lui, décide de ne pas souffrir, de vivre malgré tout et de s’accrocher. À la vie. À la vérité. C’est alors le début d’un voyage, d’un départ, d’une recherche qui lui permettra coûte que coûte de découvrir la vérité.

Son récit est alterné avec celui de sa soeur Nina. Des centaines de questions tournent dans notre tête. Et son récit devient plus précis. Elle commence par le début. Pourquoi ? Ses recherches, ses questionnements et sans cesse des doutes. Comment ? C’est alors une découverte violente. Comme une gifle, Nina découvre tout. Toute cette vérité malsaine, incroyable et terrible à la fois. Où ? C’était pourtant devant elle depuis tout ce temps et elle n’a jamais rien soupçonné. Quand ? Un jour où elle compris qu’elle ne pouvait rien y faire, que telle était cette vie qu’il avait choisi. Les paroles de Nina sont pleines de réalité. Ça fait parfois mal au coeur, c’est triste, c’est déroutant, mais c’est aussi tellement beau. Parce qu’à dix-sept ans, Nina se rend compte que la vie peut basculer du jour au lendemain, que tout n’est pas tout beau, que rien n’est acquis et qu’il faut parfois voler de ses propre ailes.

Quand vient la vague fait parti de ces romans qui vous broient les intestins jusqu’au dernier instant. Ceux qui vous redonnent de l’espoir. Ceux qui vous donnent envie de vivre. J’ai aimé chaque moments. C’est triste, drôle et toujours réaliste. Les mots sont parfois crus, parfois doux. C’est un roman empli d’une certaine mélancolie. Les secrets de famille sont toujours les pires. Manon Fargetton et Jean-Christophe Tixier ont réussi à mener à bien cette danse, à faire chavirer mon coeur et à me donner envie de tout quitter pour vivre mes rêves.

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

2 commentaires sur « Chronique | Quand vient la vague – Manon Fargetton & Jean-Christophe Tixier * »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s