Chronique | The Hate U Give – Angie Thomas

The Hate U Give

RésuméStarr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic ; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police cherche à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère ; et à redresser la tête.


Mon avis: Il y a des lectures plus marquantes que d’autres. Et puis soudain, il y a LA lecture qui remet tout en question. LA lecture qui vous poignarde, qui vous fait réfléchir, qui vous fait passer par toutes les émotions.

The Hate U Give fait parti de ces livres qui devraient obligatoirement être lus par tout le monde. Retenez bien le nom de cette auteure, parce qu’elle risque de marquer l’histoire de la littérature Young Adult: Angie Thomas. Elle nous plonge dans une histoire au sujet tellement actuel, qu’il rappel de douloureux souvenirs. The Hate U Give parle du passé, du présent et surtout d’un futur pour lequel il va falloir se battre. L’auteure aborde le thème principal du racisme.

Tout commence avec Starr, une jeune adolescente afro-américaine qui mène une vie plutôt banale. Depuis toujours elle vit dans un quartier rempli de gang, de violence et de trafics en tout genre. Elle ne fréquente pas le lycée du coin. Elle a des amis de toutes les couleurs. Et elle adore ça. Un soir, alors qu’elle se rend à une soirée de son quartier, elle croise la route de son ami d’enfance, Khalil. En rentrant chez eux, ils ne se doutaient pas une seule seconde de ce qui se passerait. Khalil et Starr sont arrêtés par un policier blanc. Un peu trop nerveux. Un peu trop irrespectueux. Un peu trop…trop ! Il y a alors ce moment de battement. Ce moment de violence intense. Khalil est tué. Sous les yeux de Starr. Plusieurs coups de feu et puis plus rien. Le silence total. C’est alors que commencent les hurlements, les cauchemars et un long, très long combat pour Starr.

C’est une adolescente plutôt discrète. Sans histoire, elle n’a jamais cherché les ennuis et ses parents lui ont toujours inculqué le respect envers autrui. Ce qui m’a le plus marqué d’ailleurs, c’est lorsqu’elle raconte que ces parents lui ont toujours expliqué comment il fallait qu’elle se comporte face à un policier lorsqu’elle est contrôlée. Et c’est très certainement ce qui m’a mise le plus en colère. Devoir apprendre à ses enfants comment se comporter devant des personnes qui sont censées vous protéger ne devrait pas exister. Forcément, en lisant The Hate U Give, on pense dès le début au mouvement Black Lives Matter qui est né en 2013. Et Angie Thomas aborde avec brio ce mouvement là d’ailleurs. On passe littéralement par toutes les émotions. Le personnage de Starr deviendra, je l’espère, une référence pour tout le monde. Parce qu’elle a le mérite de devenir une icône, de devenir la figure de toute une génération.

Sans vraiment le cacher, The Hate U Give est un coup de coeur total. Du début à la fin, j’ai été prise dans cette spirale infernale que nous présente Angie Thomas. C’est parfois violent, parfois doux, mais toujours réaliste. Une fois commencé, on n’en décolle plus. L’histoire de Starr résonne dans tout un chacun. Et son personnage est surtout la porte parole de toute une génération, de tout un tas de personnes se battant pour leurs droits. Parce que ce qu’il se passe aux Etats-Unis, commence à se passer en France. Il n’y a qu’à regarder les informations dernièrement et vous hallucinerez de voir le nombre de cas similaires…En bref, The Hate U Give est un roman coup de poing et qui fait du bien. Un roman qui donne la parole à une nouvelle génération. Un roman qui donne envie de crier et de se battre pour que, plus jamais, tout cela ne se passe.

En bonus, si vous ne l’avez toujours pas vu, voici le trailer du film qui sortira en octobre prochain :

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

 

6 commentaires sur « Chronique | The Hate U Give – Angie Thomas »

  1. Je suis impatiente de voir le film ! Le livre me tentait beaucoup mais à moins que mes congés soient multipliés par deux, je n’aurai pas le temps de le lire 😁. C’est dommage j’ai l’impression de passer à côté de quelque chose, j’espère que le film sera à la hauteur

    Aimé par 1 personne

  2. Wow ce livre a l’air vraiment puissant, j’ai hésité à le lire, car une amie m’avait dit qu’il avait été un peu survendu, mais ta chronique me donne vraiment envie de lui donner sa chance ! Et le trailer aussi.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s