Chronique | Orion, tome 2: Les étoiles ne meurent jamais – Battista Tarantini

Enlight223
Auteur.e: Battista Tarantini /Editeur: Hugo Roman /Sortie: 07.02.2019 /Prix: 17€ /340 pages /Romance

Résumé: Libre et amoureuse, Leo part avec Orion en résidence artistique à Tokyo. L’antre d’Hiro Neruji, maître de ballet japonais, abrite l’envol sensuel et amoureux des deux étoiles. Orion renonce pour un temps à ses funestes projets, Leo commence à s’épanouir dans la voie qu’elle a choisie.

Mais la conséquence d’une promesse tenue par Orion, des mois auparavant, s’abat sur eux et fait voler en éclats leur idylle naissante. Le couple se sépare et chacun s’exile à un bout de la planète; Orion retourne en France pour s’acquitter d’une dernière mission, Leo danse sur toutes les scènes du monde, aux abois.

C’est à Paris qu’ils se retrouvent, que les derniers secrets sont révélés, que leur ballet de l’amour et de la mort renaît et enfle : la dernière chance pour Orion d’être sauvé avant que le rideau ne tombe définitivement…


Mon avis: Bon. J’écris cette chronique à chaud. Je vais très certainement partir un peu dans tous les sens, parce que j’ai terminé ma lecture d’Orion il y a à peine dix minutes. Mais ce fut, encore une fois, très intense.

Dans ce second tome, on retrouve Léo et Orion là où nous les avions laissé. Amoureux transits (à leur manière, bien évidemment) en partance pour le pays du soleil-levant. Là-bas, Léo va faire la connaissance d’une des plus grande figure de la danse traditionnelle japonaise. Là-bas, elle va se découvrir. Elle va apprendre à s’aimer. Un peu plus. Et surtout, elle va s’affirmer. En tant qu’artiste. En tant que femme aussi. Fini la Léo toute timide et qui n’en fait qu’à sa tête. Ce séjour au Japon va être un renouveau pour elle. Elle se sent un peu plus vivante, un peu plus aimante aussi. Parce qu’avec Orion, elle est invincible. Elle peut tout réaliser. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’Orion parte. Loin d’elle. Elle n’avait pas prévue de se retrouver à nouveau seule. Elle n’avait pas non plus prévue qu’elle ne devrait plus compter que sur elle-même pour réussir. Mais c’est le départ de son mentor qui va signifier la fin de son enseignement (jeune Padawan est devenu grand).

« La danse vient quand même de gagner contre la mort, mais tout s’effondre autour de moi, laissant une plaie qui hurle et ne se refermera jamais.

Parce que c’est comme ça.

Parce que l’univers ne construit pas pour nous des destinées de contes de fées.

Parce que l’amour, les Hommes, les ombres et les étoiles. »

Heureusement, il y a un « après Japon ». Un acte II. Une « nouvelle » vie. Ou alors une plongée plus intense et plus noire dans un passé traumatisant et un futur effrayant. On retrouve un Orion qui doit faire face à ses pires démons. Un Orion qui n’est plus que l’ombre de lui-même. Un Orion qui a décidé de ne plus se battre face à la vie. Et lorsque Léo va le retrouver, tout va s’accélérer et devenir plus intense que tout. Leur relation, l’espoir, la tristesse, la culpabilité, le questionnement. Léo et Orion vont prouver au monde entier qu’ils ne sont peut-être pas si différents que ça, et qu’après la danse, il y a une vie. Et il y a dans cette vie, ce qu’il y a peut-être de plus beau sur cette Terre: l’amour.

Ce second tome d’Orion est la hauteur du premier. Je l’ai adoré. Peut-être un peu moins que le premier parce que, dès le début, j’ai su à quoi m’attendre. J’ai su que Léo et Orion m’emporteraient loin. Mais il n’empêche que cette duologie est une vraie pépite à découvrir tout de suite. J’ai aimé Léo et Orion si fort. La relation entre les deux est parfois à la limite du toxique. C’est effrayant. Ça fait même mal. Leur amour est d’une violence sans merci. Mais il est clair que ces deux-là s’aiment. Plus fort qu’il ne le faudrait peut-être. Mais avec toujours plus de passion. Et c’est aussi ça qui donne toute la beauté à ce roman: la passion.

 

5

2 commentaires sur « Chronique | Orion, tome 2: Les étoiles ne meurent jamais – Battista Tarantini »

  1. Je ne suis pas du tout une adepte des romances contemporaines, j’en lis très peu, mais là avec ce contexte de danse et le couple passionnel que tu décris, ça me donne très très envie. Et le fait que la série soit terminée confirme cette envie. J’espère qu’une sortie sera prévue en poche ^-^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s