Blogmas #8 | Amours Solitaires – Morgane Ortin

Résumé: Autrefois, les amoureux échangeaient des lettres. Aujourd’hui, ils s’envoient des textos. La poésie n’a pas disparue entre temps. Depuis qu’elle a créé le compte Instagram Amours Solitaires, Morgane Ortin a recueilli des milliers de conversations intimes d’amoureux anonymes. Des mots doux, des mots crus, exaltés, érotiques, simples, drôles, sensuels, habiles, piquants. Elle en a sélectionné 278 pour composer l’histoire d’amour que vous vous apprêtez à lire. Une histoire que l’on pourrait introduire comme suit : des amours, il en a connu avant. Elle en a vu passer aussi. Ce livre raconte le leur. Celui qui tombe comme un couperet, ici et maintenant.


Mon avis: Des mois déjà que je voyais ces livres passer un peu partout. J’étais intriguée, mais jamais je n’avais franchi le cap. Et puis c’est en retournant travailler en librairie que je me suis enfin décidée. Durant une pause déjeuner, j’ai ouvert le premier tome d’Amours Solitaires. Et là…coup de foudre total.

Amours Solitaire raconte l’amour 2.0. Celui que l’on vit au travers des SMS, des mails et des échangent irréels. Enfin…peut-être réels, le sait-on vraiment ? Dans ces deux romans, Morgane Ortin a rassemblé des sms. De vrais SMS. Ceux de personnes qui existent pour de vrai. Et c’est alors le commencement de l’amour. Celui avec un grand A.

Dans le premier tome, on suit Elle et Lui. On ne sait pas leur nom, ni leur âge. Seulement leur genre. Elle et Lui se rencontrent. Ils se cherchent, se font rire, s’envoient des poèmes, se séduisent. Des prémices de leur rencontre jusqu’à leur cœur brisé, on suit ces deux personnes vivant ce nouvel amour. Cet amour 2.0. Cet amour virtuel. Ou alors…pas si virtuel.

Et puis il y a le second tome. Celui des retrouvailles. Celui de cette petite chaleur qui vient doucement endormir le soir. L’amour est enfin de retour. Pour de bon ? On ne sait pas vraiment. Ce qui est pourtant sûr et certain, c’est qu’Elle et Lui vont se retrouver. Vont de nouveau se découvrir. Peut-on vraiment aimer deux fois la même personne ? Leurs mots, leurs idées, tout y est. Au travers de leurs échangent on comprend. On aime, on a peur, on se sent brisés en mille morceaux. Tout comme eux. Mais c’est aussi ça l’amour. Des hauts et des bas. Des moments de doutes comme des moments de joies.

« Je ne suis pas arrivée à te le dire cette nuit, car j’étais comme tétanisée, mais je t’aime. Je t’aime du grain de beauté sous ton oeil à la commissure de tes lèvres. De tes cheveux insolents à ton hôtel de minuit. De mes nuits. De ta susceptibilité à ta sensibilité. Je t’aime dans toutes tes attentions. Je t’aime parce que tu as appris à aimer les reliefs de mon chaos. Parce que tu as donné aux instants de la musicalité qui ne parle qu’à nous. Parce que même si les autres sont notre tout, j’ai parfois l’impression que tous les deux on peut être l’infini. »

 

Je ne pourrai pas vous faire une chronique très longue parce qu’Amours Solitaires n’est pas un texte habituel. Ce sont des échanges de SMS. Mais attention : point de langage SMS ! On pourrait presque croire à une forme de poésie contemporaine tant les deux protagonistes sont passionnés lorsqu’ils écrivent. C’est beau, doux, terriblement gracieux et infiniment passionnant. En commençant, j’avais peur. Peur que ce soit bourré de clichés. Peur que ce soit mal écrit ou alors dans un langage que je ne comprends pas (je n’ai quasiment jamais écrit en langage sms c’est vous dire…). Peur que ce soit encore une autre romance à l’eau de rose. Et pourtant…rien à voir. Amours Solitaires aborde avec beaucoup de justesse l’amour et les sentiments. Ces instants de timidités absolues, mais également ces moments de doutes ou encore de séduction.

 

Amours Solitaires c’était le roman qu’il me fallait. C’est l’histoire de deux vies qui se croisent, se quittent et dont les chemins sont bien plus proches qu’ils ne le pensent. Amours Solitaires ce pourrait être ma vie, la vôtre, la nôtre ou bien la leur. L’amour, celui avec un grand A, c’est une histoire universelle et qui marche dans tous les langages du monde. Je ne sais pas encore si l’autrice a prévu un troisième tome. Mais ce qui est sûr c’est que je relirai avec beaucoup de plaisir ces deux premiers romans à l’histoire commune. Parce que quand rien ne va, il faut toujours se raccrocher à quelque chose pour ne pas plonger définitivement. Parce qu’il faut d’aborder s’aimer avant de pouvoir aimer autrui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s