Au royaume des menteurs – Kiersi Burkhart*

Résumé: Sam connaît par cœur le Code d’honneur de son nouveau lycée, la très sélecte académie Edward. Un campus digne de Harvard, des profs prestigieux, une coloc super sympa… Que demander de plus ?

Quand Scully, LE beau gosse de quatrième année, l’invite à la soirée d’intégration, Sam a l’impression de rêver. Pourtant, derrière le faste et les jolies dorures se cache une réalité bien plus noire, et Sam déchante vite… 

Une lutte sans merci commence, dont le prix n’est autre que le droit à la dignité.


Mon avis: Je tiens à remercier Fleurus et Netgalley pour cette lecture qui m’a fait hérisser les cheveux sur la tête. Une histoire cruelle, mais pourtant réaliste.

TW : viol, harcèlement, menaces de mort

Sam, 15 ans, est la petite nouvelle de la prestigieuse Académie Edward. Cet endroit de prestige réputé pour son sérieux et ses étudiants ayant fini à Harvard. Quoi de mieux quand on vient de…rien ? Sam le sait d’avance, cette année ne sera pas facile pour elle. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’elle allait atterrir dans un endroit aussi sombre qu’effrayant.

Le jour de la rentrée, elle se fait déjà une amie: Gracie. Les deux seront inséparables…jusqu’à ce qu’un garçon pointe le bout de son nez et explose tout sur son passage. Les hommes. Toujours les hommes. Sam va découvrir que derrière cette façade de perfection, l’Académie Edward n’est pas aussi parfaire qu’on en parle….

“You save yourself or you remain unsaved.”

Car il y a une règle. Une règle qui fait régner la terreur: respecter le Code d’Honneur. Des secrets et rien que ça. Victime du pouvoir des autres, Sam se rend compte que rien ne se passe comme elle l’aurait cru.
Et encore pire, jusqu’à cette soirée où elle découvre que ce garçon dont elle était folle amoureuse n’est pas aussi parfait qu’il le montre aux autres. Elle est victime. Victime d’un viol. Lorsqu’elle se décide à dénoncer tout ça. A dire haut et fort ce qu’elle pense et ce qu’elle a subit, c’est le début du cauchemar pour elle. Harcèlement, violences psychologiques. La culture du viol n’a jamais été aussi bien représentée…

Au royaume des menteurs est un roman critique sur l’éducation dans les établissements prestigieux, ceux qui nous font tant rêver. Parce que derrière cette facette de perfection se cache souvent des secrets effrayants. L’autrice nous plonge dans la vie d’ados complètement délaissés à eux-même. Si certains passages étaient VRAIMENT difficiles, j’ai été happée par l’histoire de Sam. Et de Gracie. Et de toutes ces filles victimes du patriarcat et du pouvoir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s