Jonas – Lily Arcoeur

Résumé: Il y a un nouveau au lycée. Il est beau, anglais et, évidemment, tout le monde parle de lui !
Contrairement à son frère Jonas, qui rayonne d’une énergie solaire, Louve est une jeune fille discrète et effacée. Pas le genre à tomber sous le charme du beau gosse de service. Et pourtant…
Louve pense vivre une grande histoire d’amour. Jusqu’au jour où elle surprend une scène qu’elle n’aurait pas dû voir.
Pour surmonter cette douloureuse épreuve, Louve va devoir combattre… ses préjugés, une famille un peu trop conservatrice ainsi que le regard des autres.
En chemin, elle fera la plus belle des découvertes : l’amour est la meilleure réponse face au rejet et à l’incompréhension. Mais, pour cela, il va falloir serrer les poings.


Mon avis: Dernièrement, il y a peu de romans qui m’ont donné les larmes aux yeux. Mais celui-ci…celui-ci j’avais besoin de vous en parler. Jonas est important et à mettre entre toutes les mains!

Jonas est un garçon comme les autres. Il est solaire, toujours souriant et croque la vie à pleine dent. Sa sœur, Louve, est bien différente. Discrète, sans histoire. Ensemble, ils se complètent. Ils sont deux âmes sœurs. Frères et sœurs jusqu’au bout. Si Jonas a des facilités à exprimer ses sentiments, ses envies du moment et sa pensée, c’est tout le contraire pour Louve. Elle est plutôt timide, plutôt dans son monde à elle. Mais il y a ce nouveau garçon au lycée et il va tout chambouler sur son passage. Comme une soudaine tempête, il va transformer le quotidien des deux adolescents.

Louve est amoureuse. C’est le coup de foudre direct pour lui. Il est beau, envoûtant et à l’écoute de Louve. Elle ne voit plus rien d’autre que lui. C’est son coup de cœur à elle, son coup de foudre, son coup de « je t’aime ». Louve l’aime. Fort. Elle qui exprime rarement ses sentiments. Jonas, lui, semble plus discret tout à coup. Plus éloigné. Ce nouveau, il ne le voit pas d’un bon œil. Il se méfie. Bizarre venant de Jonas. Et puis il y a ce jour, cet instant qui va chambouler toute la vie de Louve. Jonas n’est pas celui qu’elle croyait. Jonas est gay. Jonas et le nouveau s’embrassent, se caressent. Mais ce que Louve n’avait pas prévu, c’est l’après. Après cet instant. Après ce moment d’intimité intense qu’elle a vu. Commence alors une longue descente aux enfers pour Jonas. Louve, elle, va prendre conscience du monde qui l’entoure. Des personnes qui lui sont chères, mais qui ne partagent pas son point de vu.

« Elle m’a dit qu’elle m’aimait « quand même ». Ça change tout, ces deux petits mots. Parce qu’un jour on est un fils qu’on aime sans conditions, et le lendemain on n’est plus qu’un fils qu’on aime « quand même », malgré quelque chose. Et ce n’est pas à cause de quelque chose qu’on aurait faite. C’est malgré quelque chose qu’on est, comme une taré. Maman « m’aime quand même », malgré ma taré, voilà ce qu’elle a dit. »

Avec des parents homophobes, des amis harceleurs, Louve va découvrir un nouveau monde. Elle va ouvrir les yeux sur ce qu’elle taisait depuis des années. Jonas va, lui, devoir se battre contre ses propres démons pour survivre dans ce monde bien trop violent pour lui. Les gestes, les réflexions, la souffrance intense. Les deux adolescents, à leur manière, vont se battre pour faire entendre leur voix. Notamment Louve qui va tout faire pour montrer que son frère est plus qu’une sexualité. Jonas est un être humain qui a des sentiments, qui a un coeur et qui ne passe pas son temps à draguer autrui. Parce que les homophobes, il n’y a que ça qu’ils voient. Il n’y a que ces pensées extrêmes pleines de violence qu’ils ont tête. Et ça, Louve va devoir y faire face en se battant pour son frère.

Jonas est un roman qui m’a bien plus pris aux tripes que je ne l’aurai cru. C’est une histoire terriblement humaine et qui fait froid dans le dos. On fait face à deux adolescents qui ont grandi dans une famille extrême avec des parents allant à la Manif pour tous chaque semaine. Jonas est gay et pourtant il n’est pas accepté par sa famille. Louve, elle, se pose des questions sur sa famille, sur les origines de querelles qui durent depuis des années. Jonas est un roman écrit à échelle humaine. C’est réaliste. Tellement réaliste que j’ai eu mal au cœur plusieurs fois. J’ai eu peur, j’ai eu froid, j’ai pleuré. Beaucoup. Le courage de Jonas, la détermination de Louve, les paroles de leur tante. Lily Arcoeur écrit toutes ces choses qu’on ne se dit pas et peut-être ça qui manque à nos vies: la sincérité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s