Le K-Drama du mois: My Name

Hello !

Cet article n’était pas du tout prévu. Mais je dois avouer qu’il y a moins de 48h j’ai dévoré un nouveau drama et croyez-moi, celui-ci vaut la peine d’être regardé et mis en avant (à mon sens…bien plus que Squid Game d’ailleurs). Mais attention, ce drama n’est pas fait pour tout le monde. C’est ULTRA violent. Le sang se compte en dizaine de litres ici. Disponible sur Netflix, posez vous avec une petite tasse de thé parce que mon avis risque d’être…long 😉

D’ailleurs les TW de cette série sont NOMBREUX: sang, viol, violence, menaces de morts, morts, dépression, vengeance, etc.

C’est parti pour vous parler de My Name, le drama qui m’a mis une claque monumentale.

Synopsis

Après le meurtre de son père, Yun Ji Woo veut se venger. Avec l’aide d’un puissant gang dont elle est membre, elle va s’infiltrer au sein même de la police afin d’en découvrir plus sur la mort de son père.
Elle va alors être affectée à l’unité d’enquêtes sur les drogues, où un partenaire, l’inspecteur Jeon Pil-Do, va lui être attribué.

La bande annonce

(j’ai mis le bande-annonce en VF parce que je ne trouvais pas de bande-annonce en VOSTFR…sorry)

Mon avis

Il y a quelques semaines, alors que je regardais le drama Nevertheless avec Han So-Hee, elle parlait sur son compte Instagram de son futur drama: My Name. Rien qu’à l’affiche, j’ai su que ça allait être sombre. Très sombre. J’ai évité de regarder la bande annonce. Avant la diffusion, je ne connaissais que le synopsis, qui m’a clairement convaincu avant même de regarder le drama. Il faut avouer que j’ai un peu de mal en ce moment avec les drama romantiques (hormis Yumi’s Cells que j’aime beaucoup et qui est en cours de diffusion en Corée du Sud). Je suis plus dans un mood « drama policiers/d’action/violents » et My Name est un condensé de tout ça.

L’histoire commence avec la jeune Jiwoo. Le jour de son anniversaire (qu’elle passe une nouvelle fois seule), elle va faire face au pire jour de sa vie: son père est tué sous ses yeux. Ce grand bonhomme, connu pour faire parti du plus puissant cartel de drogue de Busan, s’écroule devant sa porte d’entrée. Pour Jiwoo, c’est une longue descente aux enfers. Elle n’a plus qu’un seul but: venger le meurtre de son père. Quand on lui apprend que c’est un policier qui l’a tué, elle décide alors d’intégrer le gang et d’apprendre à se battre, à tuer. Après ça, il ne lui reste qu’une chose à faire: intégrer la police pour trouver qui est le coupable et enfin se venger. Mais le chemin vers la vengeance est bien plus compliqué qu’elle ne le pense. Ses amis sont peut-être ses ennemis. Jiwoo n’a plus peur de rien et surtout pas des autres.

Dès le début, on se prend une claque monumentale. C’est intense. Très intense. C’est violent. Ultra violent. On a le souffle coupé à chaque fois qu’un épisode se termine. Vraiment. L’histoire de Jiwoo, sa vengeance et de toutes les personnes qui l’entourent vous retourne le cerveau. Il y a parfois des histoires prenantes, mais sans plus. Celle-ci, c’est autre chose. C’est un autre niveau. My Name aborde, avec beaucoup de justesse, certains sujets très tristes. Notamment l’abandon, mais également le harcèlement, le deuil, et également le mal-être. On est face à une histoire qui vous prend aux tripes. Une fois commencé, on ne s’arrête plus. Parce qu’on veut savoir. On veut TOUT savoir. Les pourquoi des comment. Les vraies raisons de sa vengeances. La vérité. Parce que oui, il y a une vérité. Bien cachée. Bien enfouie. Et Jiwoo, va tout faire pour la découvrir. Quitte à mettre sa propre vie en danger. Quitte à devoir emporter cette vengeance dans sa tombe.

Ce qui fait bien évidemment l’atout-charme de cette série, c’est Jiwoo. Si j’avais eu beaucoup de mal avec l’actrice Han So-Hee quand j’ai regardé Neverthless, je dois avouer que là…je suis tombée sous son charme. Pour le rôle, elle a pris une dizaine de kilos. Elle a appris à se battre. Les 3/4 des scènes d’action, c’est elle. Pas de cascadeuse. Non. Et c’est d’ailleurs ce qui rend le drama encore plus intéressant. Il y a eu un réel investissement de la part de l’actrice. Tellement qu’on pourrait presque croire que c’est de sa propre histoire dont il s’agit. Elle est badasse à souhait et ça change de toutes ces histoires où la fille passe pour la mignonette. Ici, c’est elle la boss. C’est elle qui va tous les faire tomber un à un. Et puis il y a les autres. Il y a Pil-do (je suis amoureuse de Ahn Bo-Hyun depuis un moment…oops), il y a Mujin le chef du cartel (l‘acteur Park Hee-Sun est juste…incroyable!). Bref, je pourrai vous en parler pendant des heures de ces acteur.ice.s qui sont tous.te.s plus incroyables les un.e.s que les autres !

Des dramas d’une intensité comme My Name, je n’en ai vu que très peu. En tout cas, ils ne m’ont pas marqué. A l’heure où Squid Game est encore sur toutes les lèvres, je vous laisse découvrir cette petite pépite qui, je le vois déjà, va permettre à tout un public de plonger dans le monde des K-Dramas (et je dois avouer que j’en suis très heureuse) et à un genre de conquérir le cœur de tout le monde.

2 commentaires sur « Le K-Drama du mois: My Name »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s