L’amour de A à Z – S.K.Ali

Résumé: D’un côté, il y a Zayneb, qui a été exclue de son lycée pour avoir dénoncé l’islamophobie de son professeur en plein cours. Elle décide alors de partir chez sa tante à Doha, au Qatar, pour commencer ses vacances de printemps en avance. Se sentant coupable d’avoir en plus causé des ennuis à ses amies activistes, Zayneb est déterminée à devenir une meilleure version d’elle-même : une personne capable de parfois tenir sa langue.
De l’autre côté, il y a Adam, qui a arrêté d’aller en cours depuis qu’il a appris qu’il est atteint d’une sclérose en plaques, la même maladie dont est décédée sa mère. Pour pouvoir passer plus de temps avec son père et sa sœur, il décide de rentrer à Doha. Mais il est aussi déterminé à cacher son diagnostic à son père, toujours en deuil.
Devant les autres, Zayneb et Adam jouent un rôle, cachant ce qu’ils pensent réellement entre les pages de leurs journaux intimes. Puis la plus merveilleuse des étrangetés se produit : Adam et Zayneb se rencontrent…


Mon avis: Un livre dont j’attendais la traduction avec impatience. Je tiens d’ailleurs à remercier Netgalley et Young Novel pour cette très belle lecture.

Petit disclaimer: j’ai lu et écrit cette chronique avant le post de Young Novel par rapport à la traduction du nom du prophète Mohammed et à d’autres éléments de traduction dans le livre. Je ne suis pas musulmane. Je suis totalement athée même. Mais mes ami.e.s musulman.e.s m’ont expliqué le pourquoi du comment dans ce qui n’allait pas. Et cette traduction est honteuse, irrespectueuse et n’aurait même pas _dû avoir lieu. Lorsqu’on traduit du own voice on se renseigne, on fait relire sa traduction par des sensitive readers. Visiblement c’est encore trop compliqué pour certaines ME…

Tout commence dans des journaux intimes. Ceux de Zayneb et Adam. Ils sont deux grands ados écorchés par la vie. Zayneb est le genre de personne qui n’a pas sa langue dans la poche. Et le jour où elle dénonce ouvertement les propos islamophobes d’un de ses professeur, c’est elle qui prend. Et elle prend cher: elle va se faire renvoyer de son lycée. Elle décide alors d’aller séjourner au Quatar, chez sa tante. Elle qui pensait que ce séjour allait être un moment de repos, elle était loin de s’imaginer qu’elle allait croiser le chemin d’une personne qui allait changer sa vie à tout jamais.

Parce qu’à l’aéroport, et dans l’avion, qui l’amène au Quatar, Zayneb croise la route d’Adam. Adam a toujours été un garçon discret et sans histoire. Son histoire a lui, la raison de son départ c’est justement parce qu’il a besoin de prendre un nouveau départ. Depuis le décès de sa mère, Adam a dû assumer sa famille avec un père qui essayait doucement de se remettre de la mort de sa femme. Et pour couronner le tout, Adam a appris qu’il est atteindre de la sclérose en plaque. Maladie à cause de laquelle sa mère est décédée. Alors sa rencontre avec Zayneb va lui faire le plus grand bien. Et ensemble, ils vont découvrir que la vie vaut peut-être le coup d’être vécue.

L’Amour de A à Z est un roman YA important et abordant des thématiques incroyablement fortes. Entre l’islamophobie, la maladie, l’adolescence, la famille, l’amour, les choix difficiles et les regrets, S.K.Ali nous montre que l’adolescence n’est pas une période toute belle et toute rose. C’est une période un peu trop idéalisée par les personnes blanches, alors que les POC, eux, doivent faire face, dès leur plus jeune âge, à la violence de l’être humain. Et c’est aussi ce que dénonce le personnage de Zayneb tout au long de l’histoire. L’Amour de A à Z est une histoire incroyable à lire et à relire.

Petit conseil: lisez-le en VO plutôt qu’en VF.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s