Chronique | Métamorphose, tome 1: Exorde – Ericka Duflo *

métamorphose

RésuméAdolescente rebelle et obstinée, Senna brave les interdits depuis le décès de sa mère. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l’école. Ses relations avec son père se dégradent. Pourtant, Senna a d’autres inquiétudes : une marque hideuse et boursoufflée s’étale sur son dos, elle entend des voix effrayantes et a parfois l’impression d’être surveillée. Ses écarts de conduite vont l’amener dans un pensionnat en Alaska où elle fera la connaissance de Ian, un garçon aussi beau que sombre, au comportement très étrange. Sa vie va alors prendre une tournure inattendue…


Mon avis: Il y a certains premiers tomes de série qui vous laisse un peu pantois.e. Et avec celui-ci, je dois bien avouer que j’ai été surprise de la tournure de l’histoire. Je tiens tout de même à remercier les éditions Kennes et Netgalley pour cette découverte parfois étonnante, parfois ennuyante, mais très intéressante.

Métamorphose ou l’histoire d’un remake un peu déjà vu de toutes les histoires fantastiques qu’on a pu lire après Twilight de Stephenie Meyer. Une histoire avec des monstres, des évènements bizarres et un monde comme le nôtre, en un peu plus effrayant. Bon…je vous rassure tout de suite: rien à voir avec un énième Twilight (quoi que…). Même si je dois bien avouer qu’en commençant ce début de série j’avais un peu peur de tout ça. Heureusement, cette fois-ci c’est la mythologie grecque qui passe à la casserole.

Métamorphose c’est tout de même l’histoire de Senna, une adolescente un peu rebelle et terriblement mal dans sa peau qui va découvrir qu’elle n’est pas une personne « normale ». En effet, depuis la mort tragique de sa mère, elle se sent seule et doit également faire face à ses changements de comportements qui sont parfois très violents. Et il faut aussi dire que cette vilaine plaie dans son dos l’a fait souffrir et qu’elle se pose de nombreuses questions quant à cette cicatrice un peu spéciale. Bizarre, non ?

Bon d’accord, j’aimerai encore blaguer là dessus pendant quelques lignes, mais je risque d’en énerver quelques un.e.s. En soit, le personnage de Senna m’a plu. Elle est intéressante…à sa manière. Rien de bien méchant là dedans. Elle se pose tout un tas de questions sur sa famille et elle même (ce qui est totalement légitime). Et puis sa rencontre avec le beau Ian ne va rien arranger. Parce que Ian est lui aussi un peu bizarre. Enfin…pas à première vue. C’est un adolescent comme les autres. Dragueur sans -gênes, il n’a pas froid aux yeux ce petit. Mais dès qu’il se trouve aux côtés de Senna, il change du tout au tout. Plus calme, plus sérieux. C’est un peu le coup de foudre entre les deux. Ha l’amour ! Très vite, ils vont se rendre compte qu’ils ont bien plus en commun qu’ils ne le pensent. S’entame alors une histoire fantastique rempli de recherches et de découvertes sur un univers inédit pour Senna. Si elle savait que sa mère parlait le grec, ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’il y a une raison bien précise à cela et qu’elle va en payer les frais.

Ce premier tome de Métamorphose n’est pas mauvais. Loin de là même. Je dois bien dire que j’ai aimé quelques passages. C’est intéressant en tout point et toute la recherche qu’il y a autour des origines de Senna ont leur importances. On apprend de nouveaux termes sur des créatures que l’on ne connaissait pas forcément (si vous êtes fans de la mythologie grecque, vous aimerez très certainement) En bref, c’est sympathique. Mais (oui oui il y a un « Mais »), c’est cliché ! C’est terriblement cliché et j’ai eu l’impression de retourner 9 ou 10 ans en arrière lorsque je lisais Twilight et tous les livres qui avaient un peu le même sujet. Sortir ça en 2016 (pour le premier tome en tout cas), c’est assez audacieux lorsqu’on voit que tout a été déjà fait. C’est pour ça que j’ai eu un peu de mal avec l’histoire. Fort heureusement, l’autrice a une plume assez additive qui fait qu’on ne voit pas le temps passer en commençant son roman. Mais j’en ressort extrêmement mitigée. J’attend d’ailleurs le second tome pour me faire une idée définitive sur cette série.

Les liens marqués par * sont affiliés, ce qui signifie que je touche une petite commission (de l’ordre de 5%) pour tout achat effectué via ce lien. Le prix de vente ne change pas et vous n’êtes, bien sûr, pas obligés de les utiliser. En revanche, si vous les utiliser, je vous remercie pour votre soutien 😉

Un commentaire sur « Chronique | Métamorphose, tome 1: Exorde – Ericka Duflo * »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s