Félix Ever After – Kacen Callender

Résumé (traduction): Felix Love n’a jamais été amoureux – et oui, il est douloureusement conscient de l’ironie. Il veut désespérément savoir comment c’est et pourquoi ça a l’air si facile pour les autres de trouver quelqu’un. Même s’il est fier de son identité, Felix a secrètement peur qu’il soit trop marginal – noir, queer et transgenre – pour trouver sa fin heureuse.

Quand un étudiant anonyme commence à lui envoyer des message transphobe – après avoir publiquement posté le dead name de Félix avec des images de lui avant sa transition – Felix cherche un plan pour se venger. Ce qu’il ne voulait pas faire: tomber dans un quasi triangle amoureux à cause de son catfish.

Mais en investiguant, Felix commence à se poser des question et à trouver ce qui le défini réellement réellement et qui est le plus important à ses yeux: comment il se sent désormais.


Mon avis: Pour le Pride Month, j’avais envie de découvertes, mais aussi de sorties dont j’avais BEAUCOUP entendues parler. Celui-ci tombait à pic !

Félix est un étudiant transgenre qui se sent désormais pleinement lui. Enfin ça, c’est ce qu’il croit. Du jour au lendemain, juste avant sa transition, il est parti de chez sa mère. Par peur. Par appréhension. C’était difficile, c’était à la limite du soutenable. Alors il vit désormais avec son père. Un père aimant, un peu lourd, mais pas méchant pour autant. Et puis il y a ce jour, ce moment qui est d’une violence inouïe. Pas de gestes. Non. Mais des mots. Des mots qui vous marquent à tout jamais. Il reçoit un message d’un.e inconnu.e:  » Arrête de mentir et de te mentir à toi-même **** ». Une première menace qui n’est que le début d’une longue liste. Parce que dans ce message, c’est son dead name. C’est ce prénom qu’il veut oublier. Celui qui l’a défini des années durant. Alors tout ce qu’il a toujours voulu oublier lui revient à la figure. Et c’est comme si c’était le début d’un cauchemar pour lui.

“I’m not flaunting anything. I’m just existing. This is me. I can’t hide myself. I can’t disappear. And even if I could, I don’t fucking want to. I have the same right to be here. I have the same right to exist.”

Mais il soupçonne une personne. Alors c’est décidé. Il va se venger. C’est le début d’un catfish qui va le mener loin. Plus loin qu’il ne l’aurait cru. Au risque de se perdre lui-même dans cette foutue histoire. Heureusement pour lui, il y a ses ami.e.s. Et ils sont d’un soutien sans faille. L’histoire de Félix m’a rendue fière, mais en même temps j’étais brisée pour lui. Parce que depuis le début de sa transition, il se cherche encore. Il n’a pas d’identité propre et se pose des centaines de questions. C’est compliqué pour lui, même s’il est enfin qui a toujours voulu être. Et quand cette affaire de harcèlement en ligne fait surface, c’est la goutte de trop. Mais Félix est plus fort que tout et va lever la tête haute pour montrer à quel point il est fier.

Felix Ever After c’est l’histoire que j’aurai voulu lire avant. Un roman sur l’acceptation de soi, mais aussi sur les relations compliquées quand rien ne va. Félix est un personnage attachant à souhait. Si cette vengeance n’avait jamais eu lieu, il n’aurait peut-être pas réussi à avancer. En bref, Felix Ever After est avant tout une histoire sur l’amour que l’on peut avoir pour soi même quant on se trouve enfin.

Un commentaire sur « Félix Ever After – Kacen Callender »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s