L’Encre du passé, tome 1 – Erika Boyer

Résumé: Entre Clément et Seven, l’alchimie est immédiate, mais leur première rencontre est brève et Clément a peur que leur relation soit éphémère, alors il préfère ne pas s’investir trop physiquement. Pourtant, émotionnellement, c’est plus fort que lui, il se donne, il s’ouvre, se découvre, en particulier lorsque Seven lui propose de jouer ; un chiffre, une proposition, des confessions qui mèneront probablement à l’amour, avec un peu de temps…
Les deux hommes entretiennent une relation à distance, tout en profitant de chaque instant qu’ils ont la possibilité de partager dans les différentes villes de France où leur travail respectif les mène. Peu à peu, l’amour naît, et ni les mots ni les chiffres ne sont alors suffisants. Ils s’aiment pleinement, plus encore en se découvrant au fil du temps. Mais à force de jouer à ce jeu qu’ils aiment tant, certains secrets sont dévoilés et il n’est pas certain que les deux hommes puissent les supporter.


Mon avis: C’était LA sortie que j’attendais avec beaucoup trop d’impatience. Si vous suivez le blog depuis un petit moment, vous connaissez mon amour pour les roman d’Erika Boyer. J’ai même l’immense chance de faire parti de son comité de lecture depuis presque 2 ans maintenant. Ce livre-là, je l’attendais de pieds ferme. Et je tiens d’ailleurs à remercier Erika et les éditions Hugo Roman pour cette lecture.

Clément c’est un peu ce pote qu’on a tous. Celui qui n’est pas totalement stable. Celui qui n’a pas froid aux yeux. Celui qui a un vrai petit cœur d’artichaut derrière cette carapace. Clément c’est ce garçon que tout le monde aime. Ce Clément, je peux vous dire que je l’ai aimé dès le début. Déjà vu dans Promesse Tenue (duologie parue l’année dernière), Clément est un personnage riche en émotions de par sa sensibilité et sa franchise. On découvre au fil des pages un jeune homme qui sait ce qu’il veut, mais qui est tout autant perdu dans la vie. Il parcours la France en chevauchant sa moto et passe son temps à marquer la peau de personnes à l’encre indélébile. Et puis il y a cet instant, cette rencontre qui va tout changer. Clément rencontre Seven. C’est le coup de foudre. De ceux auxquels on ne s’attend pas. Dès leur premier échange, ils savent, ils sentent. Ils vont devenir inséparables. Inséparables à leur manière. Ils sont le yin et le yang. Le feu et la glace. Mais, malgré eux, ils se complètent. Commence alors une longue histoire qui est bien plus que de l’amour. C’est cette chose indescriptible, se sentiment unique qui vous emplie le coeur et vous tourne les tripes.

« Je ne laisserai plus jamais personne se moquer de l’amour. Il a des vertus qu’ignorent tous ceux qui ne l’ont jamais connu. Il ne guérit pas de tous les maux, mais il calme très certainement les souffrances. Il les rend plus supportables. »

Seven, c’est ce garçon poète, un peu tête en l’air et qui vit complètement dans son monde. C’est une jeune écrivain, tout autant paumé que Clément. Avec son chien Nine, il mène une vie plutôt tranquille. Un peu plus calme et posée que celle de Clément. Mais c’est pour ce côté complètement opposé au sien que Seven craque pour Clément. Et puis, il y a aussi cette chose peut commune qui les relie: ils communique très souvent en chiffres et en questions. Un simple jeu qui est devenu un quotidien. Clément et Seven sont terriblement humains.

Ce premier tome de L’Encre du passé nous introduit à une histoire prometteuse et belle. Outre la romance, c’est d’abord le côté psychologique des personnages qui m’a plu. Comme je le disais plus haut, ils sont humains. Ils paraissent tellement réalistes, que j’ai eu cette constante impression d’avoir déjà connu Clément. Seven est un rêveur lui, beaucoup moins baroudeur, mais tout autant humain. Erika nous livre là un roman plein de sincérité et une histoire à faire chavirer les cœurs. On y découvre les sentiments de déception, de peur et d’amour. Une fois commencé, on ne s’arrête plus. Leur récit, leur rencontre, c’est beau. Et je ne peux vous dire qu’une seule chose: vivement le second tome !

Découvrez le premier tome de L’Encre du passé, dès aujourd’hui dans toutes les librairies !

3 commentaires sur « L’Encre du passé, tome 1 – Erika Boyer »

  1. Merci beaucoup pour cette belle chronique ! Je la trouve poétique dans ta façon de raconter l’histoire de Clément et Seven, j’adore ♡
    J’ai hâte que tu puisses découvrir le tome 2 qui est… disons, différent, plus fort. J’espère qu’il te plaira ♡
    Encore merci !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Erika Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s