Je suis Sofia – Céline Gandner & Maël Nahon

Résumé: Je suis Sofia, résonne telle une affirmation. Le récit est raconté de l’intérieur au plus près des personnages. Céline la scénariste invite à vivre la transition de genre de l’aîné de la famille dans une famille catholique à Rome. En 1996, Céline est fille au pair à Rome et elle s’occupe alors de deux petits garçons italiens : Edoardo 5 ans et Amedeo 18 mois.

21 ans plus tard, elle part les retrouver… les petits bambini ont bien dû grandir ! Céline n’est au courant de rien. Arrivée à l’aéroport, on lui présente Sofia. Mais qui est donc Sofia ? Et là, en un battement de cil, elle reconnait Edoardo sous les traits féminins de Sofia. Le choc. Sofia vient de faire son coming out transgenre. Céline partage un week-end avec toute la famille. Elle y retournera en 2019 après l’opération de Sofia en Thaïlande pour la transition Male to Female. C’est à ce moment que Sofia veut se confier et tout raconter sans détour au plus près de ses émotions et de son corps. Son frère Amedeo et ses parents l’accompagnent au mieux, chacun avec l’ouverture d’esprit qui lui est propre. C’est troublant de vérité. Sofia a attendu ses 26 ans pour oser parler de son désir de transition


Mon avis: En ce Pride Month, je me devais de vous parler d’un roman graphique que j’ai découvert il y a peu. Une tranche de vie qui redonne foi en ce monde de bruts. Je tiens d’ailleurs à remercier les éditions Marabout pour cette découverte !

Tout a commencé en Italie. Céline est journaliste, mais avant ça elle était fille au pair dans ce charmant pays où règne bonne humeur, une bonne odeur de glace fraîche et de spaghetti bolognaises délicieuses. Là-bas, elle s’occupait de deux petits garçons adorables et tout le temps piqués par la curiosité. Une vingtaine d’années plus tard, Céline retourne dans son pays de cœur pour retrouver les 2 petits, désormais adultes, qu’elle aimait par dessus tout. Mais en les retrouvant, Céline va faire face à une jeune femme discrète et timide: Sofia. Sofia était « lui » avant. Mais enfermée dans un corps qu’elle détestait, elle est désormais plus sûre d’elle. Sofia est encore en pleine transition lorsque Céline la retrouve. Ensemble, elles vont réapprendre à se connaître et à appréhender cette nouvelle identité. Céline va alors découvrir le monde de la transidentité avec ses difficultés, ses violences physiques et psychologiques. Entourée de la famille de Sofia, Céline va rapidement se rendre compte que lors d’une transition, la famille fait également parti du processus. Pour le meilleur, comme pour le pire.

« Dès nos retrouvailles, une complicité joyeuse et bienveillante s’est installée entre Sofia et moi. Je reconnais son regard tendre. Nous nous reconnectons immédiatement. Rien n’a changé. »

Si Je suis Sofia est un roman graphique autobiographique, il a surtout été d’une grande aide psychologique pour son autrice. Céline Gandner ne savait rien sur le processus de transidentité. Si les nombreuses questions qu’elle se pose peuvent paraître mal polie au début, il est pourtant normal qu’une personne cisgenre se pose se genre de questions. Elle est une alliée de la communauté LGBTQIA et a donc besoin de s’éduquer sur le sujet. Alors elle va s’entourer de toutes les personnes qu’elle connaît, des personnes bienveillantes, pour écrire sur son histoire, mais surtout sur l’histoire de Sofia.

Je suis Sofia est un roman graphique autobiographique qui fait du bien. On ne tombe jamais dans le pathos. Sofia est une jeune femme pleine de courage et qui a décidé de partager son histoire avec ses hauts et ses bas aux côtés de Céline, son amie, sa confidente, sa meilleure amie. Outre le fait que Céline, l’autrice, laisse une partie assez « journalistique » dans l’histoire, s’entourer des bonnes personnes rend l’histoire plus juste. Mieux vaut trop s’entourer que pas assez. Avec Maël Nahon, un illustrateur trans talentueux et toujours à l’écoute des autres. Avec Céline, ils vont former un duo de choc. Je suis Sofia est une histoire qui nous fait voyager, apprendre et découvrir un monde encore trop jugé et violenté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s