Nos mondes i-maginés – Tetsuya Sano

Résumé: Kôhei Somei a arrêté d’écrire depuis le décès de Yoshino, son amie écrivaine. Hanté par sa mort, il a perdu goût à la vie et a abandonné son rêve d’un jour devenir auteur. Incapable de réellement tourner la page, il continue même de lui envoyer des messages, sachant pourtant qu’ils resteront sans réponse.

Mais son quotidien bascule quand Mashiro, la nouvelle élève du lycée, lui pose des questions sur sa relation avec Yoshino et que, contre toute logique, il reçoit une réponse à un de ses messages…


Mon avis: Si on m’avait dit que j’allais verser quelques larmes en commençant ce livre, je vous aurai très certainement cru et j’aurai évité de me faire autant de mal en le lisant. Je tiens à remercier les éditions Akata et Netgalley pour cette lecture qui m’aura valu l’utilisation d’un bon nombre de mouchoirs…

Yoshino est morte. Et ce, depuis quelques temps maintenant. Mais depuis ce jour, Somei n’a jamais cessé de continuer à lui envoyer des mails. Parfois courts, parfois longs. Parfois drôles et parfois poignants. Le quotidien de Somei est fait d’incertitude et de tristesse depuis la disparition de son amie. Il faut dire que Yoshino était son inspiration. Au quotidien, elle lui donné la force de vivre ses rêves. Elle était talentueuse. C’était une écrivaine qui lui avait donné le goût de vivre, le goût de l’écriture et de la lecture. Mais depuis, Somei n’est plus que l’ombre de lui-même. Il n’écrit plus. Il ne lit plus. Mais il écrit à Yoshino. Encore et toujours. Jusqu’à ce jour particulier. Mashiro est nouvelle, sans histoire et discrète. On ne l’entend jamais. Mais un jour, sortie de nulle part, elle va poser des questions sur Yoshino à Somei. Lui qui vit quotidiennement avec le souvenir de son amie en tête va découvrir que Mashiro était une « fan » de Yoshino. Une jeune fan inconditionnelle et qui vit, d’une manière un peu différente de Somei, le deuil de son idole. Commence alors un récit où le temps est entremêlé de souvenirs et d’un certain avenir.

« Je veux détruire ce monde avec mes romans, a-t-elle déclaré d’une voix propre à faire trembler l’air autour de nous. Je veux faire de ce monde pénible un monde où l’on peut vivre. »

Testuya Sano nous plonge alors dans deux époques, deux moments de vie différents. Il y a le passé. Celui où l’on découvre, où l’on comprend mieux les échanges et les vies de Somei et Yoshino. Où l’on comprend pourquoi Somei avait cette relation si particulière avec son amie désormais décédée. Où l’on découvre tout le talent de Somei pour l’écriture. Et puis il y a le présent. Celui où Somei vit, souffre. Celui où Mashiro vit et souffre également. Chacun, à leur manière, vont exprimer ce sentiment si difficile qu’est le deuil. Mais aussi parler du talent, des rêves et de la confiance en soi. On plonge alors dans une histoire pleine de vérité et de souvenirs.

Nos mondes i-maginés est un récit plein de poésie. Dès le début, on sait qu’il sera difficile pour nous d’en ressortir plein de joie. Tetsuya Sano trouve les mots justes pour définir et nous faire ressentir ce qu’est le deuil, mais pas que. On apprend à aimer et à voir à quel point il faut parfois un peu d’égoïsme dans ce monde pour pouvoir aller de l’avant. L’histoire de Somei, de Mashiro et même de Yoshino nous prend aux tripes. On découvre qu’il faut parfois faire le deuil de son talent pour pouvoir avance, pour se retrouver. Le récit de Somei m’a pris aux tripes, m’a donné envie de tout abandonner et en même temps de m’accrocher pour mieux avancer. Nos mondes i-maginés est un livre qui sort des sentiers battus et qui nous envoûte du début à la fin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s