Monster – Walter Dean Myers

Résumé: Steve Harmon, un adolescent afro-américain de 16 ans, voit son monde s’effondrer lorsqu’il est jugé pour meurtre. Le propriétaire d’une pharmacie de Harlem a été tué par balle dans son magasin, et Steve est accusé d’avoir servi de guet. Du jour au lendemain, il se retrouve enfermé derrière les barreaux.

Coupable ou innocent, Steve devient un pion au cœur d’une bataille juridique qui le dépasse. Pour la première fois, il est obligé de penser à qui il est alors que grandit le risque qu’il soit condamné à passer le reste de sa vie en prison.

Pour faire face aux événements horribles qui l’entourent, Steve, cinéaste amateur, décide de transcrire son procès en scénario, comme au cinéma. Il décrit scène par scène la façon dont toute sa vie a été transformée en un instant. Mais malgré ses efforts, la réalité est floue et sa vision obscurcie jusqu’à ce qu’il ne puisse plus dire qui il est ou quelle est la vérité.


Mon avis: Sans savoir dans quoi je me lançais, j’ai lu ce roman. J’ai pris un plaisir fou à découvrir une histoire comme celle-ci. Dit comme ça, ça peut paraître bizarre au vu de l’histoire. Ce qui est sûr, c’est que je tiens à remercier sincèrement les éditions HLAB et Netgalley pour cette lecture.

Monster, ou Monstre en français. C’est comme ça qu’est considéré Steve après un meurtre auquel il est mêlé. Du haut de ses 16 ans, Steve est accusé de participation à un vol ayant entraîné la mort de quelqu’un. Un vol dans une épicerie de quartier qui a mal tournée. Prison, insultes, peur, remise en question… Steve va passer par tout un tas d’émotions en très peu de temps. Il faut dire qu’il n’a pas l’habitude d’être traité comme ça. C’est un adolescent brillant par son talent. Passionné de cinéma, il doit monter son propre film pour ses cours. Lui qui vient d’un quartier « chaud » se dit qu’il est temps pour lui de montrer ce que vivent les personnes que la société délaisse. Mais Steve s’est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment pendant son tournage. Commence alors une longue descente aux enfers pour le jeune adolescent sans histoire.

« Peut-être que je pourrais faire mon propre film. Je pourrais l’écrire et le jouer dans ma tête. Je pourrais ébaucher les scènes comme on faisait à l’école. Le film serait l’histoire de ma vie. Enfin non, pas de ma vie mais de cette expérience. Je l’écrirai dans le cahier qu’ils m’ont permis de garder. Je l’appellerai comme la dame qui est procureure m’appelle.

LE MONSTRE »

Monster a cette particularité d’être écrit comme un scénario. C’est la seule manière qu’a trouvé Steve pour raconter son histoire, pour rétablir la vérité, pour montrer au monde qu’il est bien plus qu’une couleur de peau, qu’un quartier mal famé et que c’est même une force pour lui.

L’histoire de Steve est plus qu’une simple histoire sur la violence, sur les gangs et sur la prison quand on est adolescent. C’est l’histoire de milliers de vies qui, chaque années, sont gâchées par un jugement beaucoup trop bâclé à cause de leur couleur de peau, de leurs origines. Monster dénonce et ouvre la voix à ces personnes qui n’ont pas fini de se battre pour leurs droits. Monster c’est aussi l’histoire sur le pouvoir de la passion. Elle peut, parfois, vous sauver la vie. Monster est un roman à lire de toute urgence !

L’adaptation cinématographique de Monster sera disponible sur Netflix dès le 12 mai !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s